Le non-marchand inquiet

Yvan

lundi 9 juin 2014

C’est bien que des associations s’occupent des gens pas "rentables" : ceux qu’on a laissés de côté pour toutes sortes de raisons : pas assez qualifiés, trop jeunes, trop vieux, malades, handicapés, etc... Tout ça sans faire de profit car l’argent, c’est un moyen pas un but Ce serait bien que ces associations puissent continuer à exister et même mieux qu’elles se développent encore plus. Un bel enjeu pour les futurs gouvernements : le régional et le fédéral

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Avec le soutien de la Fédération Wallonie-Bruxelles

SPIP | Squelettes & Graphisme: Banlieues | Se connecter | Suivre la vie du site RSS 2.0