Marcher contre la pauvreté


Le 16 octobre 2019 | Mise en ligne : Lydia Magnoni
Auteur : Lydia Magnoni

Comment mener une vie digne, se nourrir, se loger, se soigner, avoir des loisirs, fonder une famille si on peine à subsister jusqu’à la fin du mois ? La pauvreté est devenue courante, presque banale : elle viole pourtant les droits humains les plus fondamentaux. Le 17 octobre, c’est la journée mondiale de lutte contre la pauvreté. Ce jour-là, le Réseau Wallon de Lutte contre la pauvreté organise une journée d’action à Namur.


Version imprimable de cet article Version imprimable Réagir

En 1987, le 17 octobre, sur la place des droits de l’homme à Paris, on inaugurait une dalle en l’honneur des victimes de la faim, de l’exclusion et de la violence. Et depuis 1992, le 17 octobre est devenu la journée internationale pour l’élimination de la pauvreté. Chaque année, des personnes se réunissent dans le monde entier pour rappeler que la pauvreté est une injustice et une violation des droits de l’homme.

En Wallonie, le Réseau Wallon de Lutte contre la pauvreté (RWLP RWLP Réseau wallon de lutte contre la pauvreté ) avec des associations et des personnes pauvres luttent contre les inégalités et la pauvreté. Le RWLP nous invite à rejoindre ce combat contre la pauvreté. Lors de la Journée Mondiale de Lutte Contre la Pauvreté de cette année, le Réseau Wallon de Lutte contre la pauvreté fait une grande journée de réflexion d’action et de manifestation à Namur.

Le sujet de cette année ?
« A la reconquête du pouvoir de vivre »

  • Pour le droit à l’aisance
  • Pour le droit à l’accueil inconditionnel o Pour le droit à la vie privée

Toutes les animations de la journée se déroulent dès 9h30 et jusque 21h30 dans le centre de Namur et le quartier de Bomel. Elles sont gratuites et construites à partir de prises de parole collectives de personnes qui connaissent ou ont connu la pauvreté, ainsi qu’à partir de spectacles théâtraux, films, ateliers et animations.

Ces animations-débats (toute la journée) tournent autour de 5 thèmes

  • Le droit au logement (y compris le droit à l’eau et l’énergie)
  • Le droit au travail
  • La justice sociale et la justice climatique
  • Le droit à la justice
  • La parole de « Tous les sans... »

Et de 14h00 à 18h00 : « A l’accueil inconditionnel », une auberge espagnole permanente se fera l’écho de tous les migrants du Parc Maximilien, de toutes les personnes qui sont sur les parkings d’autoroutes en Wallonie, de toutes les personnes qui doivent vivre dans la rue, et de toutes les personnes qui doivent remplacer les manques de services de l’Etat.
A 19h30 les manifestants se rassembleront pour la grande parade des lanternes dans le quartier de Bomel.

Le programme complet c’est par ici

Lire notre article sur l’éducateur de rue Denis Uvier

Lire notre article « On aide les réfugiés, et nos SDF alors ? »

Lire aussi nos autres articles dans notre cahier Lutter pour une vie plus juste


Auteur : Lydia Magnoni
Version imprimable de cet article Version imprimable Réagir

Un message ?


Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sondage


Lutter contre le réchauffement du climat, c’est avant tout l’affaire des :

Newsletter

Restez informé, inscrivez-vous à notre newsletter, c'est gratuit et utile !

Facebook

L'Essentiel

Editeur responsable

19, Avenue des Alliés
6000 Charleroi
Belgique
Joëlle Van Gasse
19, avenue des Alliés
6000 Charleroi
Belgique

Rédactrice en chef : Lydia Magnoni
Secrétaire de rédaction : Thierry Verhoeven
L'ESSENTIEL L'information simple comme bonjour
Les photos et illustrations sont la propriété exclusive de leurs auteurs respectifs © Tous droits réservés.
Journalessentiel 2019 .
Squelette et Graphisme par Banlieues asbl

L'Essentiel est une production de la FUNOC.


L'Essentiel est réalisé avec l'appui du SAJ, dans le respect des droits d'auteur.


Avec le soutien de