Pour la santé, faites du bruit !


 Cahiers  Lutter pour une vie plus juste
Le 6 février 2018 | Mise en ligne : Lydia Magnoni
Auteur : Thierry Verhoeven

En Belgique, des dizaines d’associations lancent un grand débat sur les soins de santé. Pendant 6 semaines, elles invitent un maximum de personnes pour échanger des idées sur le sujet. D’ailleurs, la campagne s’appelle « Tam Tam ». Elle veut faire du bruit sur le problème des soins de santé. Après la santé, Tam Tam parlera de la justice et de l’emploi.


Version imprimable de cet article Version imprimable Réagir

72 associations critiquent la politique des soins de santé en Belgique. Elles veulent le faire savoir et elles veulent que les citoyennes et les citoyens débattent du sujet. C’est pourquoi elles lancent une campagne « Tam Tam » pendant 6 semaines. Ces associations, ce sont les syndicats FGTB FGTB Abréviation de Fédération Générale des Travailleurs de Belgique. Sa couleur : le rouge. et CSC CSC Confédération des Syndicats Chrétiens, plutôt chrétien. Sa couleur : le vert. , les mutuelles chrétienne et socialiste, des mouvements pour l’écologie, mouvements de lutte contre la pauvreté, mouvements pour un changement de société au sens large, etc.

Politique sans partis politiques

Ce ne sont pas des partis politiques qui font cette campagne, mais cette campagne dénonce la politique libérale du gouvernement de Charles Michel. Le slogan slogan phrase courte et frappante pour défendre une idée, une opinion. de Tam Tam est d’ailleurs : « Leurs mots, notre réalité ». Lisez : les mots des ministres et des défenseurs de leur politique et la réalité vécue des citoyennes et des citoyens.
Pour parler de cette réalité, Tam Tam réunit des témoignages, analyse des rapports officiels, se base sur des études de professeurs d’université. Tout un travail d’information pour sensibiliser la population, pour motiver les gens à débattre. Et Tam Tam ne s’en cache pas : la campagne ne sert pas seulement à montrer la mauvaise politique des soins de santé, elle sert aussi à résister à cette politique en recréant de la solidarité.

Soins de santé

La campagne commence par un clip qui explique simplement certains problèmes en matière de soins de santé par des exemples et des chiffres. Il y a 30 ans, le malade payait en moyenne 10 % des frais de santé, il en paie aujourd’hui 25%. Le malade paie donc de plus en plus cher. En 2017, si on fait une moyenne pour toute la Belgique, une personne a payé 800 euros pour se soigner. Et selon Tam Tam, elle paiera encore plus demain.

Le gouvernement a baissé les cotisations sociales sur les salaires payées par les patrons. Ils payaient une cotisation de 32,25% du salaire, ils ne paient plus que 25%. Ces cotisations vont dans les caisses de la Sécurité sociale. Elles servent donc, entre autres, à financer les soins de santé. On risque d’avoir vraiment un système de santé à deux vitesses. D’un côté, des personnes qui auront les moyens d’avoir des assurances privées pour bien se soigner. De l’autre côté, des personnes qui devront se contenter de services minimum et qui leur coûteront quand même de plus en plus cher.

Faisons du bruit

Pour Tam Tam, le risque n’est pas seulement dans les soins de santé. Le gouvernement veut imposer la logique de l’entreprise privée à toute la société. La campagne Tam Tam se déroule jusqu’en juin 2018. Après les soins de santé, Tam Tam parlera de la justice et de la création d’emplois de qualité.
La logique de l’entreprise privée, c’est faire des bénéfices, être rentable, être dans la concurrence concurrence compétition entre entreprises pour être le plus rentable et gagner des marchés . La logique d’une société démocratique, c’est permettre à chacun de vivre dignement, c’est la solidarité, c’est aussi s’exprimer librement. S’exprimer librement, c’est ce que propose la campagne Tam Tam. On n’est pas obligé de partager tous les constats des citoyennes, citoyens, universitaires, militantes, militants de Tam Tam. Mais débattons, faisons-le savoir et faisons du bruit pour faire entendre notre voix.

Clip de la campagne Tam Tam sur les soins de santé

Visiter
Le Site de Tam Tam 

Page facebook de Tam Tam


Auteur : Thierry Verhoeven
Version imprimable de cet article Version imprimable Réagir

Dans la même rubrique

Territoire zéro chômeur
Territoire zéro chômeur
Le 1er juin 2018
Charleroi, en Wallonie, c’est un ancien bassin industriel. Dans la région, il y a beaucoup de...
1886, une révolte ouvrière
1886, une révolte ouvrière
Le 7 mai 2018
Dans l’histoire du mouvement ouvrier, il y a eu beaucoup de grèves et de manifestations. En...
Avant la manif’, le tour du monde en 80 minutes
Avant la manif’, le tour du monde en 80 minutes
Le 23 novembre 2017
Le 21 novembre, les deux grands syndicats de Belgique appelaient leurs militantes et militants...
« Demain, il fera jour, Camarades ! »
« Demain, il fera jour, Camarades ! »
Le 9 mai 2018
En commémorant une révolte ouvrière de 1886, le Front commun syndical carolo a voulu montrer les...

Un message ?


Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sondage


Pour vous, défendre les droits humains aujourd’hui, c’est

Newsletter

Restez informé, inscrivez-vous à notre newsletter, c'est gratuit et utile !

Facebook

L'Essentiel

Editeur responsable

19, Avenue des Alliés
6000 Charleroi
Belgique
Joëlle Van Gasse
19, avenue des Alliés
6000 Charleroi
Belgique

Rédactrice en chef : Lydia Magnoni
Secrétaire de rédaction : Thierry Verhoeven
L'ESSENTIEL L'information simple comme bonjour
Les photos et illustrations sont la propriété exclusive de leurs auteurs respectifs © Tous droits réservés.
Journalessentiel 2018 .
Squelette et Graphisme par Banlieues asbl

L'Essentiel est une production de la FUNOC.


L'Essentiel est réalisé avec l'appui du SAJ, dans le respect des droits d'auteur.


Avec le soutien de