Australie, une catastrophe pour la nature


Le 21 janvier 2020 | Mise en ligne : Thierry Verhoeven
Auteur : Verhoeven Thierry

En Australie, les incendies ont brûlé beaucoup d’arbres et de plantes et tué beaucoup d’animaux. Les incendies en Australie sont une catastrophe pour l’environnement, pour la vie et la diversité de la vie sur la planète.


Version imprimable de cet article Version imprimable Réagir

En Australie, on sait que le feu a détruit plus de 100 000 km² de brousse, de forêts, de parcs naturels. Des spécialistes disent que plus de 1 250 milliard d’animaux sont morts et ce n’est pas un compte définitif. Et d’ailleurs comment arrive-t-on à chiffrer le nombre d’animaux morts ? Les chiffres annoncés viennent d’une étude de l’association pour l’environnement WWF et d’un chercheur australien. Beaucoup de scientifiques pensent que ces chiffres sont très proches de la réalité.

Quels animaux ?

Dans les 1 250 milliard d’animaux morts, on ne compte que les mammifères (sauf les chauves-souris). Cela veut dire que les poissons, les oiseaux, les reptiles, les insectes ne sont pas comptés. Comment les chercheurs ont-ils pu arriver à ce nombre ? Ils se sont basés sur des études faites sur les effets de la déforestation dans certaines régions d’Australie, avant les incendies bien sûr. Selon ces études, il y a environ 160 animaux à l’hectare. Les incendies ont détruit 10 millions d’hectares de forêts et d’autres végétations. Le nombre de 1,250 milliard d’animaux morts n’est donc pas exagéré.

Quelles espèces menacées ?

Les spécialistes peuvent estimer le nombre d’animaux morts, mais c’est beaucoup plus difficile de chiffrer les morts par espèce. Par exemple, ils ne peuvent pas dire si c’est 10% ou 30% des kangourous qui ont disparu. Pour d’autres espèces, le bilan est plus facile. Les koalas étaient déjà une espèce en voie de disparition. Il n’en restait que 28 000 avant les incendies. On estime qu’environ 10 000 sont morts. C’est donc une espèce encore plus menacée.

Des animaux seulement australiens

La mort des animaux en Australie est encore plus dramatique que dans d’autres régions du monde. L’Australie est une ile immense avec un climat très particulier. Elle s’est développée en restant malgré tout très isolée du reste du monde. Il y a donc des plantes et des animaux qui vivent en Australie et nulle part ailleurs. Si une espèce disparaît en Australie, il y a beaucoup de chances que l’espèce disparaisse de la Terre.

Les plantes

La flore, c’est-à-dire toute la végétation (plantes, arbres, etc.), a évidemment aussi été très touchée par le feu. Rappelons que 100 000 km² ont brûlé. C’est plus de 3 fois la Belgique. Ceci dit, il y a chaque année des feux en Australie. La végétation s’est donc adaptée au feu. Certaines espèces ont des graines qui résistent au feu, elles sont même parfois projetées par le feu et germent plus loin. Beaucoup d’arbres en Australie sont des eucalyptus et l’eucalyptus pousse très vite. La cendre est aussi un très bon engrais pour les plantes.
Il ne faut quand même pas être trop optimiste car les feux ont été très étendus et très violents. Les spécialistes estiment qu’il faudra plusieurs dizaines d’années pour que la végétation redevienne un peu « normale ». Les incendies en Australie sont donc bien une catastrophe pour l’environnement, pour la vie et la diversité de la vie sur la planète.


Auteur : Verhoeven Thierry
Version imprimable de cet article Version imprimable Réagir

Un message ?


Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sondage


A l’école, on n’apprend pas assez l’histoire de la colonisation du Congo belge

Newsletter

Restez informé, inscrivez-vous à notre newsletter, c'est gratuit et utile !

Facebook

L'Essentiel

Editeur responsable

19, Avenue des Alliés
6000 Charleroi
Belgique
Joëlle Van Gasse
19, avenue des Alliés
6000 Charleroi
Belgique

Rédactrice en chef : Lydia Magnoni
Secrétaire de rédaction : Thierry Verhoeven
L'ESSENTIEL L'information simple comme bonjour
Les photos et illustrations sont la propriété exclusive de leurs auteurs respectifs © Tous droits réservés.
Journalessentiel 2020 .
Squelette et Graphisme par Banlieues asbl

L'Essentiel est une production de la FUNOC.


L'Essentiel est réalisé avec l'appui du SAJ, dans le respect des droits d'auteur.


Avec le soutien de