Coronakrach, Corona quoi ?


Le 17 mars 2020 | Mise en ligne : Thierry Verhoeven
Auteur : Verhoeven Thierry

Un krach, c’est une baisse forte et rapide des cours de bourse. Depuis quelques semaines, on a peur d’un krach au niveau mondial et on accuse le coronavirus. Evidemment, les prévisions économiques ne sont pas bonnes, mais tout mettre "sur le dos" du virus, c’est un peu facile.


Version imprimable de cet article Version imprimable Réagir

À cause du coronavirus, les bourses aussi ont la fièvre et peut-être va-t-il y avoir un coronakrach. Coronakrach est un mot inventé pour dire la chute des bourses à cause du coronavirus. Ces dernières semaines, les cours des actions des entreprises en bourse baissent puis remontent. Le cours c’est le prix de l’action, l’action est une partie du capital capital ensemble des moyens financiers des entreprises et des actionnaires de l’entreprise. Les actionnaires qui gardent leurs actions ne perdent pas d’argent. Ils en perdent s’ils doivent revendre leurs actions moins cher que le prix auquel ils les ont achetées. Il faut dire aussi que les cours des actions étaient très hauts, trop hauts.

Toujours plus de profit

Avant le coronavirus, les spécialistes s’inquiétaient des cours trop hauts par rapport à l’économie réelle. L’économie réelle, c’est la richesse réelle produite dans les entreprises, produite par les travailleurs dans les entreprises. Autrement dit, le coronavirus, le COVID-19, ne crée pas de crise, il l’accélère. On peut utiliser cette image : « le COVID-19, c’est l’étincelle qui a mis le feu aux poudres. » Et la poudre, c’est le cours des actions de bourse trop haut. C’est l’accumulation financière de ces dernières années, c’est un système financier instable.

Deux courbes pour comprendre.
JPEG - 50.2 ko

On voit que l’accumulation financière en bleu augmente beaucoup plus que le PIB en rouge. Pour résumer, le profit financier augmente plus vite que la richesse réelle créée. Depuis 2007-2008, l’accumulation financière a plus que doublé (113 %), le PIB a augmenté seulement d’un tiers (35 %). On choisit 2007 et 2008 parce que c’était au début d’une grande crise financière mondiale [1].

Le profit contre l’emploi

À l’époque, les dirigeants financiers et les dirigeants politiques avaient dit qu’ils allaient faire un effort pour éviter une prochaine crise. Mais depuis rien n’a changé. Les financiers ont continué à faire de la finance comme bon leur semble, les politiques ont continué à faire les mêmes politiques.
Autrement dit, on a laissé faire les financiers. Leurs profits et ceux des grandes entreprises ont augmenté. Et ces profits se font contre l’emploi, contre l’environnement et contre les services publics.
Évidemment, le coronavirus a des effets négatifs réels sur l’économie. Il y a moins de tourisme, de transports, d’activités économiques en général. Mais le coronavirus ne crée pas le krach. Pour reprendre notre image : le système financier était déjà une poudrière, le coronavirus est l’étincelle qui met le feu aux poudres. Le tout est de savoir si on arrêtera le feu avant l’explosion, avant une grave, très grave crise économique et financière.


Auteur : Verhoeven Thierry
Version imprimable de cet article Version imprimable Réagir


[1Lire notre article sur cette crise Finances, game ouver ?

Un message ?


Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sondage


On parle trop des inégalités homme/femme et pas assez des autres inégalités

Newsletter

Restez informé, inscrivez-vous à notre newsletter, c'est gratuit et utile !

Facebook

L'Essentiel

Editeur responsable

19, Avenue des Alliés
6000 Charleroi
Belgique
Joëlle Van Gasse
19, avenue des Alliés
6000 Charleroi
Belgique

Rédactrice en chef : Lydia Magnoni
Secrétaire de rédaction : Thierry Verhoeven
L'ESSENTIEL L'information simple comme bonjour
Les photos et illustrations sont la propriété exclusive de leurs auteurs respectifs © Tous droits réservés.
Journalessentiel 2020 .
Squelette et Graphisme par Banlieues asbl

L'Essentiel est une production de la FUNOC.


L'Essentiel est réalisé avec l'appui du SAJ, dans le respect des droits d'auteur.


Avec le soutien de