De la chauve-souris à l’homme !


On sait depuis longtemps que les animaux transmettent des virus à l’homme. Souvent, les animaux vivent avec un virus sans être malade. Quand le virus passe à l’homme, il peut être très dangereux. Le nouveau coronavirus est passé de la chauve-souris à l’homme. Mais comme se fait le passage ?


Version imprimable de cet article Version imprimable Réagir

Le nouveau virus appelé SARS-CoV-2 [1] vient de la chauve-souris. Comme souvent pour les autres virus, le nouveau virus ne se transmet pas directement à l’homme. Il y a un intermédiaire. Dans le cas du nouveau virus, on ne sait pas encore exactement quel animal est l’intermédiaire, ce que l’on appelle le "chaînon manquant". On parle du pangolin , mais on n’en est pas sûr à 100%, les recherches sont toujours en cours.
Pour comprendre, voyons la transmission d’un autre coronavirus que l’on connait bien : le Sras-CoV. En 2003, il y a eu une épidémie à cause du Sras-Cov.
Attention : le moustique ne transmet pas le coronavirus Sras-Cov2 . Dans l’image, le moustique est dessiné car on cite aussi le virus Ebola qui se transmet par la piqure de moustique.

L’émergence du nouveau virus ou l’apparition du nouveau virus
JPEG - 26.1 ko

Phase 1
Le virus
Phase 2
Le Sras est dans la chauve-souris (Ebola est une autre sorte de virus qui provoque une autre maladie). C’est pour cela que l’on parle de « réservoir animal ». En principe, il y a une 1ère barrière d’espèce. Cela veut dire que le virus ne passe pas de la chauve-souris à une autre espèce animale et à l’homme. A cause de grandes quantités d’animaux mis ensemble sur un marché ou parce qu’il y a de moins en moins de forêts, les différentes espèces d’animaux vivent très rapprochées. Le virus s’adapte et passe la première barrière d’espèce.
Phase 3
Dans le cas du Sras, le virus passe de la chauve-souris à la civette, un petit mammifère. Les Chinois aiment manger la viande de civette. Le virus passe alors une 2e barrière d’espèce.
Phase 4
Le virus pénètre dans les cellules de l’homme. Il se transmet à d’autres hommes. Chez l’homme, le virus peut provoquer des maladies graves.
Phase 5
Le virus se répand un peu partout dans le monde. De plus en plus de gens se déplacent souvent et vont dans beaucoup d’endroits différents.


Auteur : Verhoeven Thierry
Version imprimable de cet article Version imprimable Réagir


[1Sras est une abréviation, cela veut dire Syndrome respiratoire aigu sévère.
CoV est l’abréviation de CoronaVirus.
Le chiffre « 2 »parce qu’il est de la même espèce qu’un premier coronavirus qui avait causé une épidémie en 2003.

Un message ?


Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sondage


A l’école, on n’apprend pas assez l’histoire de la colonisation du Congo belge

Newsletter

Restez informé, inscrivez-vous à notre newsletter, c'est gratuit et utile !

Facebook

L'Essentiel

Editeur responsable

19, Avenue des Alliés
6000 Charleroi
Belgique
Joëlle Van Gasse
19, avenue des Alliés
6000 Charleroi
Belgique

Rédactrice en chef : Lydia Magnoni
Secrétaire de rédaction : Thierry Verhoeven
L'ESSENTIEL L'information simple comme bonjour
Les photos et illustrations sont la propriété exclusive de leurs auteurs respectifs © Tous droits réservés.
Journalessentiel 2020 .
Squelette et Graphisme par Banlieues asbl

L'Essentiel est une production de la FUNOC.


L'Essentiel est réalisé avec l'appui du SAJ, dans le respect des droits d'auteur.


Avec le soutien de