La manif des mortes-vivantes

Le 30 novembre 2019 publié dans Articles Thierry Verhoeven, Thierry Verhoeven

Le 24 novembre, c’est la journée internationale contre les violences faites aux femmes. Les femmes ont manifesté dans plusieurs pays et en voici quelques images. Des images qui montrent que les femmes manifestent de façon originale et aiment les jeux de mots.


Version imprimable de cet article Version imprimable Réagir

Des femmes manifestent déguisées en mortes-vivantes. Elles dénoncent le fait que la police, les services sociaux, l’administration n’écoutent pas assez les femmes battues. C’est une fois qu'elles sont mortes que l’on se rend compte du drame qu’elles ont vécu. (la manifestation était à Paris fin octobre)

Les souliers rouges sont le symbole des femmes tuées par un homme qui la dominait ou voulait la dominer. En 2018, 40 féminicides en Belgique, 122 féminicides en France.

Jeu de mots : ras-le-bol du viol d'où ras le viol. Les femmes disent qu'elles en ont assez que des femmes se fassent violer.

Jeu de mots entre "poing" (coup de poing) et "point" (pas) . "Tu ne tueras point" est un des dix commandements de la Bible.

Rime entre "gnons" (coup de poing), symboles de la violence masculine et "sanctions" (condamnations). Les femmes dénoncent le fait que les hommes violents avec leur femme ou les femmes ne soient pas assez punis par la justice.

Cette jeune femme porte un foulard comme une révolutionnaire avec les mots anglais "Fight patriarchy", "combattre le patriarcat" en français. C'est une façon de retourner la violence des hommes contre eux-mêmes.

Jeu de mot : le mot anglais"dick" est un mot grossier pour dire pénis. En faire "Dick-tat", c'est le mot diktat qui veut dire : ce qui est imposé par le plus fort au plus faible. On comprend que "STOP DICK-TAT", c'est dire que les hommes et la société doivent arrêter d'imposer des choses à la femme contre sa volonté.

3 slogans qui font allusion aux films pornographiques où les hommes sont très violents avec les femmes. Et "Balance ton porn" est évidemment aussi un jeu de mot avec "#balancetonporc", le mouvement de femmes qui dénoncent leur agresseur sexuel. Le mot "balance" est ici aussi dans le sens de dénoncer et de jeter.

Jeu de mots entre le verbe "se terrer" (se cacher) et le verbe "se taire".

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sondage


A l’école, on n’apprend pas assez l’histoire de la colonisation du Congo belge

Newsletter

Restez informé, inscrivez-vous à notre newsletter, c'est gratuit et utile !

Facebook

L'Essentiel

Editeur responsable

19, Avenue des Alliés
6000 Charleroi
Belgique
Joëlle Van Gasse
19, avenue des Alliés
6000 Charleroi
Belgique

Rédactrice en chef : Lydia Magnoni
Secrétaire de rédaction : Thierry Verhoeven
L'ESSENTIEL L'information simple comme bonjour
Les photos et illustrations sont la propriété exclusive de leurs auteurs respectifs © Tous droits réservés.
Journalessentiel 2020 .
Squelette et Graphisme par Banlieues asbl

L'Essentiel est une production de la FUNOC.


L'Essentiel est réalisé avec l'appui du SAJ, dans le respect des droits d'auteur.


Avec le soutien de