La Russie est sanctionnée


 Articles |  Une guerre en Europe >  Cahiers Le 8 mars 2022 | Mise en ligne : Thierry Verhoeven
Auteur : Verhoeven Thierry

Pour répondre à l’invasion de l’Ukraine par la Russie, les pays de l’Union européenne, les États-Unis d’Amérique et beaucoup de pays du monde ont sanctionné la Russie. Impossible de faire la guerre à la Russie avec de vraies armes. La guerre est économique et financière.

Version imprimable de cet article Version imprimable Réagir

La Russie s’attendait à des sanctions après l’invasion de l’Ukraine. Elle avait prévu le coup, comme on dit. Mais les sanctions ont été plus dures et plus rapides que ce que tout le monde pensait. On peut dire qu’il y a 3 grands types de sanctions.

Sanctions contre les personnes

On interdit aux personnalités russes et aux Russes de voyager à l’étranger.
On gèle des avoirs à l’étranger de responsables politiques russes et de riches hommes d’affaires russes. Les avoirs, cela peut être de l’argent sur des comptes étrangers, des yachts de luxe, des avions privés.

Sanctions pour paralyser la finance et une partie de l’économie russe

On empêche presque toutes les banques russes de faire facilement des opérations bancaires entre elles et avec l’étranger. On paralyse en partie les activités de la Banque de l’Etat russe.
JPEG - 82.7 ko

Le siège de la Banque centrale russe

Sanctions pour paralyser le développement économique et industriel  

On ne vend plus aux Russes de matériel et de savoir-faire de haute technologie.

On garde le gaz et le pétrole

Mais les pays occidentaux Occidentaux Etats-Unis(+Canada) et les pays d’Europe de l’Ouest n’ont pas coupé les robinets du gaz et du pétrole. Les pays européens achètent beaucoup de gaz et de pétrole russes. Il est très difficile de se priver de cette énergie du jour au lendemain.

Coup dur pour la Russie

Les sanctions vont quand même toucher durement la Russie. La monnaie russe, le rouble, s’est effondrée. La Bourse a été fermée à Moscou. Mais la Russie s’était préparée à ces sanctions. Il y a un autre système d’échanges entre banques russes et un autre système d’échange avec les banques chinoises. La Chine n’a pas pris de sanctions économiques contre la Russie. La Russie a fait beaucoup de réserves financières grâce à la vente du gaz et du pétrole. Et ça continue puisque les prix du gaz et du pétrole augmentent beaucoup depuis la guerre en Ukraine.
De plus, la Russie a l’habitude des sanctions.

La Russie sanctionnée depuis 2014

Depuis 2014, les pays occidentaux ont sanctionné la Russie après son invasion de la Crimée, un morceau de l’Ukraine. En 8 ans, la Russie a adapté son économie pour résister aux sanctions. Par exemple, la dette publique de l’État russe n’est que de 17 % de son PIB. C’est une dette beaucoup moins élevée que la plupart des pays occidentaux. Par exemple, la dette publique de l’État français est de 115 % de son PIB !

La télévision contre le frigo

Il n’empêche que Vladimir Poutine et les dirigeants russes ne s’attendaient pas à des sanctions si rapides et si dures. La population russe non plus. Comme l’avait dit il y a quelques années un économiste russe : « C’est la télévision contre le frigo. » Cela veut dire qu’il y a, d’un côté, les informations des médias russes. Ces infos parlent des dirigeants ukrainiens « nazis » qui font la guerre aux Russes et des méchants Occidentaux qui punissent la Russie par des sanctions économiques très dures. Et il y aura la réalité quotidienne des Russes qui risquent de voir leur frigo vide ou presque. Cela risque de créer des tensions dans la société russe. Il y a aussi les oligarques qui risquent de prendre mal à la longue les sanctions qui les empêchent de faire normalement leurs affaires. Enfin, un certain mode de vie occidental de la classe moyenne supérieure russe va être touché. Des sociétés comme Apple, Ikea, Visa se retirent de Russie. Cela a un effet sur le mode de consommation de cette classe moyenne supérieure. Elle risque de ne pas apprécier.


Auteur : Verhoeven Thierry
Version imprimable de cet article Version imprimable Réagir

Un message ?


Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sondage


Pour vous, la Belgique, c’est avant tout

Newsletter

Restez informé, inscrivez-vous à notre newsletter, c'est gratuit et utile !

Facebook

L'Essentiel

Editeur responsable

19, Avenue des Alliés
6000 Charleroi
Belgique
Joëlle Van Gasse
19, avenue des Alliés
6000 Charleroi
Belgique

Rédactrice en chef : Lydia Magnoni
Secrétaire de rédaction : Thierry Verhoeven
L'ESSENTIEL L'information simple comme bonjour
Les photos et illustrations sont la propriété exclusive de leurs auteurs respectifs © Tous droits réservés.
Journalessentiel 2022 .
Squelette et Graphisme par Banlieues asbl

L'Essentiel est une production de la FUNOC.


L'Essentiel est réalisé avec l'appui du SAJ, dans le respect des droits d'auteur.


Avec le soutien de