Le Congo, la ligne du temps


Le 10 septembre 2020 | Mise en ligne : Thierry Verhoeven
Auteur : Thierry Verhoeven

Voici une chronologie chronologie description dans le temps, avec des dates, d’une histoire, d’une évolution simplifiée de l’histoire du Congo. Ce sont les grandes étapes de la colonisation belge puis du Congo indépendant.


Version imprimable de cet article Version imprimable Réagir

Vous pouvez rejeter tous les cookies. Ensuite, vous mettez en plein écran et naviguez en avant et en arrière avec les petites flèches.

Voici le texte de cette présentation

500-1800

Si des peuples vivent au Congo depuis la Préhistoire, les premiers vrais habitants sont des Pygmées, la région se peuple aussi de ce que l’on appelle les Bantous. Petit à petit, ces populations s’organisent en chefferies indépendantes et en royaumes.

19e siècle

Les Européens explorent plusieurs fois la région du Congo au 19e siècle. Le roi des Belges Léopold II s’intéresse aux expéditions de l’explorateur Stanley. Stanley explore le Congo dans les années 1870-1880
Stanley achète aux chefs de tribu des territoires. Avec les hommes de son expédition, il utilise la violence et la brutalité quand les Congolais ne veulent pas signer le contrat. Plus de 500 contrats sont signés.
C’est ainsi que Léopold II devient propriétaire du Congo.

1885-1908, Léopold II

Le roi des Belges Léopold II est attiré par les richesses du Congo. Il devient propriétaire du Congo en 1885 jusqu’en 1908.
A l’époque, on exploite 2 grandes richesses : l’ivoire et le caoutchouc.
Pour forcer la population noire à travailler beaucoup et vite pour les blancs, on pille les villages,
viole les femmes, on massacre, on coupe des mains ! On appelle le Congo le "pays des mains coupées".
Suite aux atrocités commises par les Belges, il y a des campagnes internationales pour protester contre ces violences. En 1908, Léopold II doit donner le Congo à la Belgique.

1908-1960, le Congo belge
La Belgique met en place un système de gestion du Congo avec des fonctionnaires fonctionnaires personnes qui travaillent pour l’Etat , des militaires et des missionnaires. C’est un système raciste.
Il y a moins d’atrocités que sous Léopold II, mais le système reste violent et la population noire n’a toujours aucun droit.
Une caricature caricature dessin, image, texte, qui exagèrent un trait physique, le caractère, les habitudes de personnes dans le but de faire rire. montre le système colonial belge :

Au 1er plan, un soldat noir (engagé par la Belgique) fouette un autre noir avec la chicotte, nom du fouet très utilisé pour "punir" les noirs au Congo.
A gauche, le roi des Belges en chef d’Etat du Congo ;
Les noirs habillés en prisonniers battus ou forcés à travailler ;

1960 à nos jours, le Congo indépendant

1ère République de 1960 à 1965

Après 4 ans de grèves, d’émeutes, de manifestations pour l’indépendance, le Congo belge devient indépendant le 30 juin 1960.
Le 30 juin 1960, Lumumba, premier ministre, fait un discours qui ne plait pas aux Belges, aux Occidentaux Occidentaux Etats-Unis, Canada et pays d’Europe de l’Ouest et à d’autres responsables politiques congolais. Lumumba déclare au "nom du peuple congolais" qu’il veut un Congo vraiment indépendant où règne la justice sociale.
A gauche, le Premier ministre Lumumba, Assis : en blanc, le roi des Belges Baudouin et avec l’écharpe le président Kasa-Vubu,
Les Belges et les Occidentaux veulent continuer à contrôler le Congo. Pour eux, Lumumba est un ennemi.
Lumumba a aussi des ennemis politiques congolais. Il est arrêté puis assassiné le 17 janvier 1961.
Entre 1961 et 1965, il y a des troubles politiques et des violences au Congo.

2e République de 1965 à 1997

Le 17 novembre 1964, le général Mobutu Sese Seko fait un coup d’Etat et prend le pouvoir. Il sera président jusqu’en 1997. En 1971, Mobutu rebaptise le Congo en Zaïre. Il reste au pouvoir jusqu’en 1997. Mobutu met en place un régime autoritaire. Il y a un parti unique, le sien. La corruption est généralisée.
Les richesses du Congo profitent à Mobutu, à ses proches et aux entreprises étrangères, pas au peuple congolais. Un film du journaliste belge Thierry Michel a montré le pouvoir absolu de Mobutu.
Mobutu est nationaliste, mais il choisit le camp de l’Occident Occident L’Europe, l’Amérique du Nord, et l’ensemble des pays développés de ces régions du monde. (Etats-Unis, Europe de l’Ouest). Il est donc soutenu par l’Occident. C’était aussi un grand ami de la famille royale belge. Baudouin et Fabiola au Congo, fin juin 1970. Pour Mobutu, le voyage des souverains belges est une onction royale donnée à son régime. © Isopix

3e République de 1997 à nos jours

La République démocratique du Congo.

1997-2001

En 1994, des troupes rebelles se battent contre l’armée de Mobutu.
Des troupes dirigées par Laurent Désiré Kabila qui devient président de la République en 1997. Il rebaptise le Zaïre en République démocratique du Congo. Il est assassiné en 2001.

2001-2018

Après l’assassinat de Laurent Désiré Kabila, son fils devient Président de la République. Il est élu plusieurs fois, mais les élections ne sont pas de vraies élections libres (opposants empêchés de se présenter, fraudes). Il perd les élections en décembre 2018.

2018 à 2020
Le 30 décembre 2018, Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, fils d’un opposant politique important de Mobutu puis des Kabila père et fils, est élu président. Il est le 5ème président de la République démocratique du Congo.

Sources

Le Congo colonial
Cet ouvrage collectif est placé sous la direction d’Idesbald Goddeeris (KU Leuven), Amandine Lauro (ULB) et Guy Vanthemsche (VUB) paru à la Rennaissance du livre

Congo. Une histoire (BABEL) par David VAN REYBROUCK

Ambassade de la République Démocratique du Congo
http://www.ambardc.eu/index.php?option=com_content&view=article&id=124&Itemid=57

Wikipédia et Jeune Afrique


Auteur : Thierry Verhoeven
Version imprimable de cet article Version imprimable Réagir

Un message ?


Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sondage


A l’école, on n’apprend pas assez l’histoire de la colonisation du Congo belge

Newsletter

Restez informé, inscrivez-vous à notre newsletter, c'est gratuit et utile !

Facebook

L'Essentiel

Editeur responsable

19, Avenue des Alliés
6000 Charleroi
Belgique
Joëlle Van Gasse
19, avenue des Alliés
6000 Charleroi
Belgique

Rédactrice en chef : Lydia Magnoni
Secrétaire de rédaction : Thierry Verhoeven
L'ESSENTIEL L'information simple comme bonjour
Les photos et illustrations sont la propriété exclusive de leurs auteurs respectifs © Tous droits réservés.
Journalessentiel 2020 .
Squelette et Graphisme par Banlieues asbl

L'Essentiel est une production de la FUNOC.


L'Essentiel est réalisé avec l'appui du SAJ, dans le respect des droits d'auteur.


Avec le soutien de