Le racisme nazi


Le 26 février 2020 | Mise en ligne : Thierry Verhoeven
Auteur : Thierry Verhoeven

Pour Hitler, un peuple qui refuse le mélange des races doit devenir un jour le maître de la Terre. Pour Hitler et les Nazis, les Allemands sont la race supérieure et, parmi eux, les Aryens sont la race des seigneurs. Tout en bas de l’échelle des races, les Nazis mettent les noirs et les juifs. Ce racisme, cette haine vont conduire à assassiner des millions de personnes.


Version imprimable de cet article Version imprimable Réagir

Vous pouvez télécharger 3 exercices en bas d’article

Le racisme vient, entre autres, d’une mauvaise interprétation des travaux du biologiste Charles Darwin qui a travaillé sur l’évolution des espèces animales. L’idée d’une lutte entre les espèces animales et d’une lutte entre les hommes est une idée courante au 19e siècle et au début du 20e siècle. La classification entre les différentes « races » est fréquente à cette époque. Les Européens ont colonisé des pays et exploité des peuples en se servant d’idées racistes : celles qui disent que le blanc est supérieur au noir. Le racisme hitlérien s’inspire de ces idées et aussi de beaucoup d’écrits et aussi d’anciennes traditions germaniques, des légendes.

JPEG - 80.9 ko

La race des seigneurs

Pour Hitler, la vie est un combat dans lequel les plus forts l’emportent sur les plus faibles. C’est la même chose pour les espèces humaines qui pour lui, sont inégales. La race blanche est supérieure et au sommet de la race blanche, sont les Aryens. Les Aryens sont grands, blonds aux yeux bleus, « type scandinave ». Les Allemands descendraient des Aryens. Il s’agit dans l’esprit d’Hitler de « la race des seigneurs » appelée à diriger et à commander les autres races.

Les noirs et les juifs

Les nazis classent ensuite les peuples selon la pureté du sang. Associés aux Aryens, on trouve les peuples d’origine allemande ou anglo-saxonne comme les Anglais, les Suédois, les Flamands... En dessous, on trouve les races « mêlées » comme les Latins, par exemple : les Français, les Italiens, les Espagnols... Le classement continue ainsi jusqu’aux races « inférieures » : les Slaves, les noirs et surtout les juifs.

L’antisémitisme antisémitisme racisme contre les juifs, agressivité contre les juifs, haine des juifs

L’antisémitisme n’est pas nouveau. Il s’inscrit au contraire dans une vieille tradition. Au Moyen-âge Moyen-âge période de l’histoire européenne qui va du 5e siècle au 15e siècle déjà, il y avait un antijudaïsme antijudaïsme pensée, comportement contre la religion juive chrétien (on accusait les juifs d’avoir tué le Christ). Au 19e siècle, on accuse les juifs d’être les « maîtres du monde » en contrôlant les grosses entreprises et les banques ou à l’inverse d’être les défenseurs du communisme. Et dans un monde où la patrie est très importante, on leur reproche d’être sans patrie, des éternels vagabonds sans aucun esprit national.

Le juif, le bouc émissaire

Les juifs sont montrés par Hitler comme des êtres malfaisants, des parasites, « une peste » disait-il. Pour Hitler, les juifs ont provoqué la défaite allemande en 1918. Et ils profitent des difficultés du pays pour s’enrichir sur le dos des « bons Allemands ». Pour les Nazis, il faut expulser les juifs du territoire allemand ou même les éliminer.
JPEG - 30.2 ko

Le juif, à éliminer

Les juifs doivent porter l’étoile jaune. Ils ne peuvent plus aller à l’école, à l’université », au cinéma, au théâtre, dans des clubs sportifs. Certains ne peuvent plus exercer leur profession. En novembre 1938, c’est « la nuit de cristal » : des milliers de magasins juifs sont vandalisés, les synagogues incendiées et des centaines de personnes assassinées. Des milliers d’autres sont envoyés en camp de concentration. Dans les années qui suivent, des millions de juifs seront arrêtés, déportés. Entre 5 et 6 millions seront assassinés.

3 exercices sur le racisme nazi, télécharger ici
Word - 35.5 ko
Les corrections, télécharger ici
Word - 17.1 ko


Auteur : Thierry Verhoeven
Version imprimable de cet article Version imprimable Réagir

Un message ?


Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sondage


On parle trop des inégalités homme/femme et pas assez des autres inégalités

Newsletter

Restez informé, inscrivez-vous à notre newsletter, c'est gratuit et utile !

Facebook

L'Essentiel

Editeur responsable

19, Avenue des Alliés
6000 Charleroi
Belgique
Joëlle Van Gasse
19, avenue des Alliés
6000 Charleroi
Belgique

Rédactrice en chef : Lydia Magnoni
Secrétaire de rédaction : Thierry Verhoeven
L'ESSENTIEL L'information simple comme bonjour
Les photos et illustrations sont la propriété exclusive de leurs auteurs respectifs © Tous droits réservés.
Journalessentiel 2020 .
Squelette et Graphisme par Banlieues asbl

L'Essentiel est une production de la FUNOC.


L'Essentiel est réalisé avec l'appui du SAJ, dans le respect des droits d'auteur.


Avec le soutien de