Les 4 stades d’une épidémie


Les pays touchés par le Covid-19 prennent des mesures pour freiner la propagation du virus. Ces mesures suivent les stades de l’épidémie. Il y a 4 stades . Le stade 1, quand l’épidémie menace, les stades 2 et 3, quand elle progresse. Et le stade 4 quand la situation revient à la normale.


Version imprimable de cet article Version imprimable Réagir

PNG - 125.9 ko

Le stade 1

On parle de stade 1, quand il n’y a pas encore de foyer épidémique dans le pays. A ce stade, le gouvernement prend des mesures pour empêcher le virus d’entrer dans le pays le plus longtemps possible. On va, par exemple, faire un contrôle sanitaire aux frontières pour détecter les premiers cas qui arrivent sur le territoire. On met en quarantaine les premiers cas et leurs contacts. La Belgique est restée en stade 1 jusqu‘au 4 février.

Le stade 2

On parle de stade 2 quand le virus est présent dans certaines zones du pays. A ce stade, les gouvernements vont prendre des mesures pour empêcher que le virus se propage à tout le pays. On surveille toutes les personnes avec lesquelles les malades ont eu des contacts : famille, collègues, autres voyageurs. Ces personnes sont testées ou mises en quarantaine.
A ce stade, on essaie de ralentir la propagation du virus pour éviter de surcharger les hôpitaux. On prend aussi des mesures-barrières : écoles fermées, rassemblements annulés, visites interdites dans les homes et les prisons.

Le stade 3

On parle de stade 3 de l’épidémie quand le virus circule largement sur l’ensemble du pays. A ce stade les malades sont tellement nombreux que la surveillance individuelle n’est plus possible. On prend alors des mesures pour offrir les meilleurs soins aux personnes infectées et limiter autant que possible les décès. Dans ce cas, essayer de freiner la propagation n’a plus de sens maos on essaie d’atténuer les effets de l’épidémie.

Le stade 4
On parle de stade 4 quand l’épidémie se termine. On repasse en dessous du seuil épidémique. On revient à une situation normale. C’est le moment des bilans. C’est aussi le moment où on tirera les leçons de la façon dont l’épidémie a été gérée pour se préparer à une autre épidémie.

La Belgique en phase 2

La Belgique était en phase 2 renforcée, ou phase fédérale depuis le 12 mars. Depuis ce jour-là , les écoles, les universités étaient fermées. Comme les cafés, les snacks, les restaurants sauf pour des plats à emporter ou à livrer. Les commerces non essentiels étaient fermés le weekend. Mais à partir de ce mercredi 18 mars, ces mesures se renforcent : la Belgique entre en confinement confinement enfermement dans un certain espace jusqu’au 5 avril. ( voir aussi notre article : La Belgique confinée.)


Auteur : Lydia Magnoni
Version imprimable de cet article Version imprimable Réagir

Un message ?


Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sondage


A l’école, on n’apprend pas assez l’histoire de la colonisation du Congo belge

Newsletter

Restez informé, inscrivez-vous à notre newsletter, c'est gratuit et utile !

Facebook

L'Essentiel

Editeur responsable

19, Avenue des Alliés
6000 Charleroi
Belgique
Joëlle Van Gasse
19, avenue des Alliés
6000 Charleroi
Belgique

Rédactrice en chef : Lydia Magnoni
Secrétaire de rédaction : Thierry Verhoeven
L'ESSENTIEL L'information simple comme bonjour
Les photos et illustrations sont la propriété exclusive de leurs auteurs respectifs © Tous droits réservés.
Journalessentiel 2020 .
Squelette et Graphisme par Banlieues asbl

L'Essentiel est une production de la FUNOC.


L'Essentiel est réalisé avec l'appui du SAJ, dans le respect des droits d'auteur.


Avec le soutien de