Les femmes dans la rue

Le 10 mars 2021 publié dans Articles Thierry Verhoeven

A Charleroi, comme dans beaucoup d’autres villes, des femmes surtout, mais aussi des hommes, ont manifesté à l’occasion de la journée internationale des droits de la femme. Retour sur l’ambiance et sur quelques slogans.


Version imprimable de cet article Version imprimable Réagir

8 mars, 17h30, Place verte à Charleroi : une centaine de personnes, des femmes surtout, mais aussi des hommes et des enfants manifestent pour la journée internationale des droits des femmes. Pour des raisons de sécurité sanitaire, elles ne pouvaient pas être plus nombreuses.

Un slogan : « Pas une boucherie ici, range ton boudin. » On voit à quoi, le mot « boudin » fait allusion. Outre le sexe de l’homme, il renvoie aussi au mot négatif utilisé par les hommes à propos de certaines femmes « c’est un boudin ».

« Nos jupes sont courtes, pas nos idées ». Ce slogan est une allusion aux critiques que l’on fait souvent aux femmes. Soit « sois belle et tais-toi "Soit : "certaines femmes s’habillent trop sexy. "

« D’où tu me traites de pute dans la rue ? » C'est une allusion directe aux injures publiques que certains hommes lancent aux femmes qui s’habilleraient trop « sexy » à leurs yeux.

Contrairement à certaines idées reçues, des femmes musulmanes portant le foulard sont aussi féministes.

Vie féminine, l’association féminine du Mouvement ouvrier chrétien, participait à la manifestation comme de nombreuses autres associations : organisations féministes et culturelles, syndicats FGTB et CSC.

« Le sang des règles vous dégoûte plus que celui des femmes battues ». Allusion aux nombreuses femmes qui sont battues par leur conjoint.

Place verte, il y a aussi un grand centre commercial. La manifestation était peut-être aussi un pied-de-nez à ce schtroumf chargé de cadeaux.

« Marre d’être les roues de secours de l’Etat ». Ce sont les femmes qui s’occupent presque toujours des enfants en toutes circonstances par manque de place dans les crèches et les garderies, par exemple.

« Ovaire et contre tous ». Jeux de mots. L’expression « Envers et contre tous » signifie révolte contre l’opinion générale. L’ovaire est un organe génital de la femme.« Féministe tant qu’il le faudra ». Mère et fille, 2 générations, pour dire que le combat n’est pas fini, mais que la relève est là. « La tenue ne justifie pas le viol ». C’est encore une idée trop répandue : la femme que l’on juge habillée trop sexy est en quelque sorte une provocation et une incitation au viol.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sondage


Pour vous internet, c’est plutôt

Clôture du précédent sondage "Pour vous, la pandémie c’est avant tout", pour voir l'analyse cliquez ici

Newsletter

Restez informé, inscrivez-vous à notre newsletter, c'est gratuit et utile !

Facebook

L'Essentiel

Editeur responsable

19, Avenue des Alliés
6000 Charleroi
Belgique
Joëlle Van Gasse
19, avenue des Alliés
6000 Charleroi
Belgique

Rédactrice en chef : Lydia Magnoni
Secrétaire de rédaction : Thierry Verhoeven
L'ESSENTIEL L'information simple comme bonjour
Les photos et illustrations sont la propriété exclusive de leurs auteurs respectifs © Tous droits réservés.
Journalessentiel 2021 .
Squelette et Graphisme par Banlieues asbl

L'Essentiel est une production de la FUNOC.


L'Essentiel est réalisé avec l'appui du SAJ, dans le respect des droits d'auteur.


Avec le soutien de