Les grandes grèves en Belgique


Le 13 janvier 2021 | Mise en ligne : Thierry Verhoeven

Il y a eu beaucoup de grèves en Belgique. Nous avons choisi de vous présenter celles qui ont été des grèves générales. Nous les décrirons en quelques dates et quelques mots. A côté de ces grèves générales, il y en a eu beaucoup d'autres, dans des secteurs particuliers.

Version imprimable de cet article Version imprimable Réagir

Avant 1914, les vrais débuts

Avant la Première Guerre mondiale, deux mouvements de grèves marquent l’histoire sociale de la Belgique : les grèves générales de 1886, que l’on peut aussi qualifier de révolte sociale, et les grèves générales pour le suffrage universel suffrage universel le vote en principe pour tous et toutes , menées par le mouvement socialiste dès 1890.

1886, la révolte des « damnés de la Terre »

C’est la crise économique. En Wallonie, il y a beaucoup de régions industrielles en Wallonie : Charleroi, Liège, le Borinage... Les ouvriers, surtout les verriers et mineurs, font grève contre le chômage et pour de meilleurs salaires. L’armée réprime les grèves et manifestations. Il y a une dizaine de morts, des centaines d’ouvriers blessés, d’autres envoyés en prison. Grâce à cette grève, il y aura une commission d’enquête du parlement pour améliorer le sort des ouvriers dans les usines en 1889.

1893, droit de vote

En 1893, a lieu une des grandes grèves pour le suffrage universel : 200 000 ouvriers et ouvrières se mettent en grève. Grâce à cette grève, il y aura un droit de vote un peu plus démocratique, mais ce n’est pas encore le suffrage universel.

Entre les deux guerres : entre 1918 et 1940

Il y a eu quelques grèves pendant la guerre 14-18. Après la guerre, les travailleurs font grève pour un meilleur pouvoir d’achat. Il n’y a pas que les ouvriers, il y a aussi les postiers, les travailleurs des tramways. Il y a aussi des grèves pour limiter la durée du travail à 40 heures par semaine. La loi des 40 heures est votée en 1921. On commence à créer des commissions pour discuter entre patrons et syndicats des conditions de travail par secteur de métiers. La grève n’est plus punie par la loi. Mais c’est une « liberté » plus ou moins acceptée par le pouvoir. Ce n’est pas encore un vrai droit.

1932, misère au Borinage

C’est la crise économique. Les mineurs du Borinage en Wallonie se mettent en grève parce que les patrons veulent diminuer le salaire de 10%. La grève s’étend à d’autres régions minières de Wallonie. La grève est très dure. Des ouvriers sont tués par les forces de l’ordre. Finalement, les ouvriers gagneront seulement 1% de salaire de plus.

1936, la grève de 500 000

Les dockers d’Anvers se mettent en grève le 2 juin 1936 pour une augmentation de salaire. La grève s’étend dans les mines et les usines du pays. La grève vient de la base. Au début, les responsables des syndicats sont dépassés par les grèves spontanées. Puis, ils décident une grève générale. 500.000 travailleurs se mettent en grève pour les congés payés, 40H de travail par semaine… La grève aboutit à des victoires. Entre autres, une semaine de congés.

Après 1945

1950, une grève contre le roi

En 1950, il y a une grande grève dans le pays, surtout en Wallonie, contre le retour au pouvoir du roi des Belges Léopold III. Pendant la guerre 1940-1945, Léopold III avait eu un comportement ambigu ambigu pas clair, à double sens dans ses relations avec Hitler et l’armée allemande qui occupait la Belgique. Suite à la grève de 1950, le roi doit abdiquer.

1960, la grève du siècle

En décembre 1960, les travailleurs se mettent en grève contre une loi d’austérité austérité le fait de baisser les dépenses de l’Etat, les dépenses sociales, de limiter les salaires . Un peu partout dans le pays, surtout en Wallonie, on arrête le travail : les cheminots, les fonctionnaires fonctionnaires personnes qui travaillent pour l’Etat des services publics, et beaucoup de travailleurs d’entreprises privées… La grève dure 5 semaines. Le pays est paralysé. Le gouvernement démissionne 2 mois après cette grève. La Belgique ne sera plus jamais comme avant.

Depuis 1960...

Il y a eu beaucoup d’autres grèves depuis 1960, des grèves qui n’avaient pas la même dimension même si certaines étaient des grèves générales. Cela ne veut pas dire que ces grèves n’ont servi à rien ou ne servent à rien. Il faut simplement laisser le temps à l’histoire…


Version imprimable de cet article Version imprimable Réagir

Un message ?


Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sondage


Pour vous, la pandémie c’est avant tout

Clôture du précédent sondage "Avec le confinement, nous avons moins de droits. Cela vous inquiète", pour voir l'analyse cliquez ici

Newsletter

Restez informé, inscrivez-vous à notre newsletter, c'est gratuit et utile !

Facebook

L'Essentiel

Editeur responsable

19, Avenue des Alliés
6000 Charleroi
Belgique
Joëlle Van Gasse
19, avenue des Alliés
6000 Charleroi
Belgique

Rédactrice en chef : Lydia Magnoni
Secrétaire de rédaction : Thierry Verhoeven
L'ESSENTIEL L'information simple comme bonjour
Les photos et illustrations sont la propriété exclusive de leurs auteurs respectifs © Tous droits réservés.
Journalessentiel 2021 .
Squelette et Graphisme par Banlieues asbl

L'Essentiel est une production de la FUNOC.


L'Essentiel est réalisé avec l'appui du SAJ, dans le respect des droits d'auteur.


Avec le soutien de