Les grèves de l’Antiquité à nos jours


Le 10 janvier 2021 | Mise en ligne : Thierry Verhoeven
Auteur : Thierry Verhoeven

Les travailleurs luttent pour leurs droits depuis toujours. Depuis l'Antiquité, ils arrêtent le travail pour avoir un meilleur salaire et de meilleures conditions de travail. Voici quelques grèves qui ont marqué l'histoire.

Version imprimable de cet article Version imprimable Réagir

En Egypte
Environ 1 200 ans avant Jésus-Christ en Egypte, des artisans qui construisent les tombeaux des pharaons se mettent en grève, car ils réclament le paiement des salaires en retard.

Au Moyen Age
En 1 272 au Moyen Age, les chevaliers du roi de Chypre et de Jérusalem refusent de continuer leur service militaire parce qu’ils estiment avoir assez combattu pendant l’année.
Encore au Moyen Age, dès le 14e siècle, les paysans français se révoltent contre le régime féodal et la noblesse. On appelle cela les jacqueries jacqueries jacquerie : nom qui vient du prénom Jacques utilisé pour parler des paysans dans la 1ère moitié du14e siècle . On a d’ailleurs comparé le mouvement des Gilets jaunes d’aujourd’hui à ces jacqueries.
Toujours au Moyen Age, en 1539, les ouvriers des imprimeries de Lyon font grève pendant 3 mois contre la perte de leur pouvoir d’achat et la perte de leurs droits. La grève s’étend à d’autres villes comme Paris. Les ouvriers gagneront.

Au 19e siècle

Au 19e siècle, les ouvriers font de plus en plus de grèves. Ils n’arrêtent pas seulement le travail. Par exemple, ils cassent les machines qui font le travail à leur place. Le mouvement commence en Angleterre avec les ouvriers du textile, les luddistes luddistes luddiste : nom qui vient du nom d’un ouvrier anglais John Ludd qui aurait détruit deux métiers à tisser en 1780 . En France à Lyon en 1831, les ouvriers qui travaillent la soie, les « canuts » font grève et se révoltent pour de meilleurs salaires et de meilleures conditions de travail.

Au 20e siècle

Petit à petit, les ouvriers s’organisent. Ils créent des organisations nationales et internationales. En Europe, à la fin du 19e siècle, il y a des syndicats dans beaucoup de pays.

Au 20e siècle, la grève devient un moyen de lutte fréquent et la grève est tolérée par le pouvoir puis devient un vrai droit. Les travailleurs obtiennent de plus en plus de droits grâce, entre autres, aux grèves.
Il y a, par exemple, les grandes grèves de 1936 pour les congés payés et les 40 heures de travail par semaine. En Belgique, la grande grève de 60-61 a marqué les esprits, entre autres, parce qu’il y a eu le pillage de la grande gare de Liège et 4 morts... L’histoire des grèves, c’est aussi l’histoire de violences. Dans l’histoire, les grèves ont été souvent durement réprimées.

Aujourd’hui

Aujourd’hui, il y a moins de violences, mais la grève, c’est toujours un climat de tensions. La grève est souvent mal vue. Mal vue par les patrons évidemment et aussi par les gouvernements. Parfois, la population râle aussi contre la grève surtout quand ce sont les trains et les bus qui ne roulent pas !

Source : Grèves et luttes sociales : enjeux et actualités ici et ailleurs. (Sous la coordination de France Huart), décembre 2019, cahier du CIEP (MOC MOC mouvement composé de plusieurs organisations chrétiennes comme un syndicat, une mutuelle, une organisation de femmes, de jeunes... )

La Grève au Pays de Charleroi
JPEG - 552.1 ko
La Grève au pays de Charleroi (1886) du peintre Robert Koehler

Ce que Wikipédia dit de cette grève

"La grève belge de 1886 ou révolte sociale de 1886 est une vague d’émeutes et de grèves ouvrières insurrectionnelles du 18 au 29 mars 1886 en Belgique, principalement dans les bassins industriels des provinces de Liège et de Hainaut.
La révolte est provoquée par des inégalités sociales grandissantes dans un contexte contexte Les circonstances, les conditions, les explications d’un événement, d’un fait, d’une action de crise économique."

Lisez aussi notre article : 1886, une révolte ouvrière


Auteur : Thierry Verhoeven
Version imprimable de cet article Version imprimable Réagir

Un message ?


Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sondage


Pour vous internet, c’est plutôt

Clôture du précédent sondage "Pour vous, la pandémie c’est avant tout", pour voir l'analyse cliquez ici

Newsletter

Restez informé, inscrivez-vous à notre newsletter, c'est gratuit et utile !

Facebook

L'Essentiel

Editeur responsable

19, Avenue des Alliés
6000 Charleroi
Belgique
Joëlle Van Gasse
19, avenue des Alliés
6000 Charleroi
Belgique

Rédactrice en chef : Lydia Magnoni
Secrétaire de rédaction : Thierry Verhoeven
L'ESSENTIEL L'information simple comme bonjour
Les photos et illustrations sont la propriété exclusive de leurs auteurs respectifs © Tous droits réservés.
Journalessentiel 2021 .
Squelette et Graphisme par Banlieues asbl

L'Essentiel est une production de la FUNOC.


L'Essentiel est réalisé avec l'appui du SAJ, dans le respect des droits d'auteur.


Avec le soutien de