Les prix gonflent, gonflent, gonflent !


 Articles |  La vie chère >  Cahiers Le 9 mai 2022 | Mise en ligne : Thierry Verhoeven
Auteur : Thierry Verhoeven

Le mot inflation vient du mot latin "inflatio" qui veut dire gonflement. Le plus souvent quand nous parlons d’inflation, c’est le gonflement des prix des produits et des services. Et c’est le cas depuis plusieurs mois.

Version imprimable de cet article Version imprimable Réagir

L’inflation, d’où ça vient ?

Dès septembre 2021, les prix de l’énergie ont augmenté. On disait alors c’était une augmentation passagère. Les prix augmentaient parce qu’il y a une reprise économique après la crise sanitaire du Covid-19. Avec les confinements, l’économie a été paralysée, les chaînes de production et de distribution des marchandises ont été désorganisées. On a vu que l’inflation ne passe pas. Au contraire. Elle a été fort aggravée par la guerre en Ukraine . Cette guerre perturbe beaucoup la production et la vente habituelles de l’énergie et de céréales.

L’inflation, qu’est-ce que c’est ?

C’est une hausse générale et durable des prix des biens et des services. On peut acheter moins de choses qu’avant avec la même somme d’argent. C’est la perte de pouvoir d’achat. On estime qu’en 2022, selon le mois, on a une inflation autour de 7 %, 8 %, 9 %.

Exemple

En Belgique, en mai 2022, l’inflation est de 9,9 %. Cela veut dire qu’un caddie de marchandises de supermarché qui vous coûtait 100 euros en mai 2021 vous coûte avec les mêmes produits 109,9 euros. Évidemment, c’est une moyenne. C’est ce que l’on appelle l’indice des prix à la consommation. Il y a des choses qui augmentent beaucoup plus. Par rapport à l’an dernier, le gaz naturel a augmenté de 153,7 %, l’électricité de 70,8 % et l’essence et le diesel ont augmenté de 25,5 %.

L’inflation, un combat social et politique

En Belgique, il y a une indexation automatique des salaires. Dès que l’inflation dépasse 2 %, il y a un système qui permet d’augmenter un peu plus tard les salaires et les allocations sociales de 2 %. Où est le problème de pouvoir d’achat alors ? C’est que l’indexation des salaires ne tient pas compte des prix de l’essence et du diésel, du tabac et de l’alcool. Et il n’y a pas que ça. Il y a la façon dont on choisit les produits et services.

Un meilleur index

Pour calculer l’indice des prix à la consommation, l’administration note les prix de centaines de produits puis elle fait de savants calculs pour faire une moyenne. Prenons par exemple, les loyers. Le prix des loyers compte de 6 % à 8 % dans le calcul de l’indice. Or, les ménages les plus modestes dépensent beaucoup plus pour se loger : leur loyer « mange » 40 % à 50 % de leurs revenus. En période d’inflation, il faut choisir qui sont les perdants, qui sont les gagnants ?


Auteur : Thierry Verhoeven
Version imprimable de cet article Version imprimable Réagir

Un message ?


Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sondage


Il faut bloquer le prix des loyers

Clôture du précédent sondage "Pour vous, la Belgique, c’est avant tout", pour voir l'analyse cliquez ici

Newsletter

Restez informé, inscrivez-vous à notre newsletter, c'est gratuit et utile !

Facebook

L'Essentiel

Editeur responsable

19, Avenue des Alliés
6000 Charleroi
Belgique
Joëlle Van Gasse
19, avenue des Alliés
6000 Charleroi
Belgique

Rédactrice en chef : Lydia Magnoni
Secrétaire de rédaction : Thierry Verhoeven
L'ESSENTIEL L'information simple comme bonjour
Les photos et illustrations sont la propriété exclusive de leurs auteurs respectifs © Tous droits réservés.
Journalessentiel 2022 .
Squelette et Graphisme par Banlieues asbl

L'Essentiel est une production de la FUNOC.


L'Essentiel est réalisé avec l'appui du SAJ, dans le respect des droits d'auteur.


Avec le soutien de