Les vrais gouvernements (ou presque)


Le 17 mars 2020 | Mise en ligne : Thierry Verhoeven
Auteur : Thierry Verhoeven

Depuis le 18 décembre 2018, il n’y a plus de gouvernement « normal » en Belgique. Il y a bien un gouvernement, mais il n’a pas tous les pouvoirs d’un vrai gouvernement. Petit rappel chronologique.


Version imprimable de cet article Version imprimable Réagir

9 décembre 2018
Le 9 décembre la NV-A quitte le gouvernement. Voir nos articles Des gouvernements qui tombent et Pacte pour les migrations, pacte du diable ?

18 décembre 2018
10 jours après, le premier ministre Charles Michel démissionne. Le gouvernement devient un gouvernement en affaires courantes. Voir notre article sur le gouvernement en affaires courantes de 2011, il y avait aussi une crise du pouvoir La Belgique tourne depuis un an sans gouvernement fédéral

26 mai 2019
Ce sont les élections. Après ces élections, on espère que l’on pourra former un nouveau gouvernement « normal » qui a tous les pouvoirs d’un gouvernement. Les dirigeants politiques discutent, mais ils ne parviennent pas à trouver une majorité. On garde donc un gouvernement en affaires courantes.

3 juillet 2019
Charles Michel est désigné comme le prochain président du Conseil européen. Il doit prendre cette présidence le 1er décembre et ne pourra plus être premier ministre du gouvernement belge. En Belgique, il faudra donc avoir un nouveau premier ministre et un nouveau gouvernement pour le 1er décembre.

27 octobre 2019
Avec le départ de Charles Michel à la présidence du Conseil européen, il y a un nouveau gouvernement et un nouveau premier ministre. Une première ministre même : Sophie Wilmès. C’est la première fois qu’une femme dirige le gouvernement belge. Dans ce gouvernement, il y a les libéraux francophones (MR MR Mouvement Réformateur ) et flamands (Open VLD Open VLD Open Vlaamse Liberalen en Democraten. En français : Libéraux et démocrates flamands "Ouvert". Pour le dire simplement, c’est la famille libérale, comme le MR côté francophone. ) et les démocrates-chrétiens flamands (CD&V CD&V Christen-Democratisch en Vlaams. En français : Chrétiens-démocrates et flamands. Pour le dire simplement, c’est à l’origine la famille sociale-chrétienne, comme le CDH côté francophone. ). C’est encore un gouvernement qui n’a pas la majorité au parlement. Il est donc un gouvernement en affaires courantes.

15 mars 2020
Le 15 mars, le gouvernement demande l’accord du parlement pour avoir les pouvoirs spéciaux et ainsi mieux lutter contre la maladie du coronavirus. Les partis de l’opposition sauf le PTB PTB Parti du Travail de Belgique et le Vlaams Belang Vlaams Belang "Intérêt flamand" en français, nouveau nom du Vlaams Blok, parti d’extrême droite flamand votent pour les pouvoirs spéciaux. Voir notre article Un gouvernement fédéral contre le coronavirus


Auteur : Thierry Verhoeven
Version imprimable de cet article Version imprimable Réagir

Un message ?


Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sondage


A l’école, on n’apprend pas assez l’histoire de la colonisation du Congo belge

Newsletter

Restez informé, inscrivez-vous à notre newsletter, c'est gratuit et utile !

Facebook

L'Essentiel

Editeur responsable

19, Avenue des Alliés
6000 Charleroi
Belgique
Joëlle Van Gasse
19, avenue des Alliés
6000 Charleroi
Belgique

Rédactrice en chef : Lydia Magnoni
Secrétaire de rédaction : Thierry Verhoeven
L'ESSENTIEL L'information simple comme bonjour
Les photos et illustrations sont la propriété exclusive de leurs auteurs respectifs © Tous droits réservés.
Journalessentiel 2020 .
Squelette et Graphisme par Banlieues asbl

L'Essentiel est une production de la FUNOC.


L'Essentiel est réalisé avec l'appui du SAJ, dans le respect des droits d'auteur.


Avec le soutien de