Lumumba, autodidacte et poète


 Articles |  Cahiers >  Congo
Le 29 septembre 2020 | Mise en ligne : Thierry Verhoeven

Patrice Lumumba, a été le premier premier ministre du Congo indépendant. Trop indépendant pour le gouvernement belge, trop unitaire unitaire qui est pour l’unité, pour agir ensemble pour certains Congolais, il n’a été premier ministre que quelques mois avant d’être assassiné. Lumumba avait arrêté l’école en 4e primaire. Autodidacte autodidacte qui a appris et apprend par lui-même , intéressé par la philosophie et l’histoire, grand lecteur, poète, Patrice Lumumba est un inclassable de la politique congolaise. Retour sur ce beau parcours.


Version imprimable de cet article Version imprimable Réagir

Patrice commence l’école à 8 ans. Il va d’abord dans une école protestante alors que ses parents sont catholiques. Il dira plus tard que ce passage par une école protestante lui a permis de porter un regard critique sur la doctrine doctrine Ensemble de croyances que l’on ne peut pas, en principe, remettre en question catholique. Il va ensuite dans une école catholique jusqu’à la 4e primaire. Voilà tout le bagage scolaire de Patrice. Patrice trouve l’école, protestante ou catholique, très insuffisante pour se former.

Indépendant déjà

Patrice a déjà alors une indépendance d’esprit. Il dira que ce qui l’a marqué enfant, c’est le discours chrétien de ses professeurs blancs, et même de ses parents noirs, en totale contradiction avec la réalité. Pour Patrice, comment les blancs peuvent-ils concilier les valeurs chrétiennes de bonté, d’amour et de fraternité avec toutes les violences et les injustices faites aux noirs qu’il voit tout autour de lui ?

Grand lecteur

Patrice s’intéresse aux philosophes et à l’histoire des révolutions, surtout à la Révolution française de 1789. Il aime des écrivains comme Molière, Jean-Jacques Rousseau, Voltaire, Victor Hugo. Cette passion pour la lecture ne le quittera pas. Un des amis de Lumumba, l’avocat liégeois Jules Raskin racontait que lorsque Lumumba était invité quelque part, il demandait toujours s’il y avait une bibliothèque pour aller y jeter un œil.

Autodidacte autodidacte qui a appris et apprend par lui-même

Patrice est un autodidacte. Il travaille comme vendeur de bière puis à la Poste. En même temps, il est correspondant de presse pour 2 journaux congolais de 1948 à 1956. Peu à peu, Lumumba pense que l’indépendance du Congo est la seule solution pour améliorer le sort des Congolais. En quelques années, il devient un des grands leaders de l’indépendance. C’est une surprise, les Belges sont pris de court.

Un OVNI en politique

Comme le dit le biographe de Lumumba : « Pour les Belges, Lumumba qui avait quitté l’école en 4e primaire était un simple vendeur de bière, qui avait ensuite travaillé à la Poste. Il était autodidacte, mais aux yeux des Belges il n’avait pas étudié. Lorsqu’il a tout à coup surgi, assénant que l’indépendance n’était pas un cadeau mais un droit, tout le monde s’est demandé d’où il sortait. En fait, Lumumba avait échappé à tous les radars : la famille, l’école, l’ethnie puisqu’il avait quitté son village natal pour arriver à Stanleyville (Kisangani). A l’inverse des autres leaders congolais qui avaient fréquenté les écoles et les missions, on ne pouvait pas le « gérer », on n’avait pas prise sur lui. »

Un poète

En mars 1959, l’autodidacte Lumumba qui n’a pas terminé l’école primaire prononce un discours au Congrès pour la Liberté et la Culture organisé par l’université d’Ibadan au Nigéria. Ce discours marque l’histoire des indépendances des pays d’Afrique et se termine par cet appel : « Africains, levons-nous ! » Cette volonté d’indépendance, cet amour du Congo et de l’Afrique, il l’exprime aussi dans un poème écrit en septembre 1959 : Pleure, Ô Noir, frère bien-aimé. En voici quelques lignes :
(…)
Les rives du grand fleuve, pleines de promesses
Sont désormais tiennes.
Cette terre et toutes ses richesses
Sont désormais tiennes.
Et là-haut, le soleil de feu dans un ciel sans couleur,
De sa chaleur étouffera ta douleur
Ses rayons brûlants sècheront pour toujours
La larme qu’ont coulé tes ancêtres,
Martyrisés par leurs tyranniques maîtres,
Sur ce sol que tu chéris toujours.
Et tu feras du Congo, une nation libre et heureuse,
Au centre de cette gigantesque Afrique Noire. (…)

Textes et vie de Lumumba dans un livre à télécharger gratuitement en PDF, cliquez ici
PNG - 203 ko

Le discours célèbre de Lumumba le jour de l’indépendance du Congo et le discours moins célèbre, mais très intéressant à l’université d’Ibadan, cliquez ici


Version imprimable de cet article Version imprimable Réagir

Un message ?


Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sondage


A l’école, on n’apprend pas assez l’histoire de la colonisation du Congo belge

Newsletter

Restez informé, inscrivez-vous à notre newsletter, c'est gratuit et utile !

Facebook

L'Essentiel

Editeur responsable

19, Avenue des Alliés
6000 Charleroi
Belgique
Joëlle Van Gasse
19, avenue des Alliés
6000 Charleroi
Belgique

Rédactrice en chef : Lydia Magnoni
Secrétaire de rédaction : Thierry Verhoeven
L'ESSENTIEL L'information simple comme bonjour
Les photos et illustrations sont la propriété exclusive de leurs auteurs respectifs © Tous droits réservés.
Journalessentiel 2020 .
Squelette et Graphisme par Banlieues asbl

L'Essentiel est une production de la FUNOC.


L'Essentiel est réalisé avec l'appui du SAJ, dans le respect des droits d'auteur.


Avec le soutien de