Macron président mal élu ?


 Articles |  Infographie >  Président, résident de la République >  Cahiers  Président, résident de la République >  Cahiers Le 4 mai 2022 | Mise en ligne : Lydia Magnoni

Le dimanche 24 avril, les Français ont finalement élu Emmanuel Macron. Le président sortant fera donc un second mandat de cinq ans. Emmanuel Macron a obtenu 58,54% des voix. Marine Le Pen, son adversaire au second tour a obtenu 41,46% des voix. Pourtant, malgré son avance, Emmanuel Macron est le président le plus mal élu depuis 50 ans et son parti pourrait bien être battu aux législatives, en juin prochain. Pourquoi ?

Version imprimable de cet article Version imprimable Réagir

"Monsieur Macron est le plus mal élu des présidents de la Ve République", a dit Jean-Luc Mélenchon, le candidat de La France insoumise. "Il surnage dans un océan d’abstention, de bulletins blancs et nuls".

PNG - 992.5 ko

Emmanuel Macron a pourtant une avance de 17 pourcents sur son adversaire. Cet écart ne le place pas à priori parmi les présidents les plus mal élus.

En revanche, Emmanuel Macron n’a obtenu que 38,52% des votes des personnes qui s’étaient inscrites pour voter. Il faut remonter en 1969 pour trouver pire. A cette élection, Georges Pompidou avait été élu par 37,51% des personnes inscrites.

PNG - 582.8 ko

Emmanuel Macron a affronté Marine Le Pen, la candidate de l’extrême droite, au second tour. Or, 28% des électeurs inscrits se sont abstenus au second tour. Cela veut dire qu’ils ne se sont pas déplacés pour aller voter. Car en France, le vote n’est pas obligatoire. Cette abstention à une élection présidentielle est très importante. Et elle progresse à chaque élection. Ainsi, 16% des inscrits s’étaient abstenus à l’élection présidentielle de 2007, 25,3 % en 2017 et 28% en 2022. Cette abstention est encore plus importante chez les 18-24 ans. Plus de 40% des électeurs de cette tranche d’âge ne sont pas allés voter.

On observe aussi un nombre important de votes blancs et nuls : 8,6%. Près d’un électeur sur dix qui s’est déplacé a choisi de ne donner sa voix ni à Emmanuel Macron, ni à Marine Le Pen.
Si on dit que Emmanuel Macron est mal élu, c’est aussi parce que le président était opposé à l’extrême droite au second tour de la présidentielle. Or, dans cette situation, beaucoup d’électeurs votent pour faire barrage à l’extrême droite. Ainsi, en 2002, Jacques Chirac avait été réélu président de la République avec 82,21 % quand il avait affronté Jean-Marie Le Pen.

Des différences selon les Régions

Les résultats sont aussi très différents selon les régions.
Ainsi, le président sortant Emmanuel Macron arrive largement en tête dans les grandes villes. Marine Le Pen, elle, est en tête dans les campagnes. Les deux candidats sont presque à égalité dans les communes rurales.
Dans les DOM-TOM, les territoires d’outre-mer, Marine Le Pen arrive en tête au deuxième tour, alors que Mélenchon, le leader de La France insoumise était largement en tête au premier tour.
Mais c’est une exception : la majorité des électeurs qui au premier tour, avaient choisi Jean-Luc Mélenchon ont plutôt voté Macron. Rappelons que Mélenchon avait obtenu près de 22% des suffrages (7,7 millions de voix) au premier tour. Et au second tour, plus de 75% des communes pro Mélenchon ont voté pour Emmanuel Macron. Sauf les territoires d’outre-mer qui eux, ont voté Marine Le Pen. Ce vote sanctionne la politique de Macron. On a plutôt voté contre Macron que pour Marine Le pen.

Des différences selon les revenus

Emmanuel Macron est souvent considéré comme le "président des riches". Et à cette élection, il obtient plus de 70% des voix dans les 10% des communes les plus riches. Mais Emmanuel Macron reste en tête( 54%) aussi dans les 10% des communes les plus pauvres. Il faut dire que plus de 33% des électeurs de ces communes se sont abstenus.

Et une extrême-droite au mieux de sa forme

Le plus inquiétant, dans ce deuxième tour de l’élection présidentielle, c’est la progression de l’extrême droite. Par rapport à la présidentielle de 2017, Marine Le Pen est en nette progression. La candidate du Rassemblement national a gagné près de 2,7 millions de voix, soit 7,56 points. Un score de 41,46%, c’est un record pour l’extrême droite.

Le lien vers les résultats officiels

Le lien vers la carte des résultats par département


Version imprimable de cet article Version imprimable Réagir

Un message ?


Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sondage


Il faut bloquer le prix des loyers

Clôture du précédent sondage "Pour vous, la Belgique, c’est avant tout", pour voir l'analyse cliquez ici

Newsletter

Restez informé, inscrivez-vous à notre newsletter, c'est gratuit et utile !

Facebook

L'Essentiel

Editeur responsable

19, Avenue des Alliés
6000 Charleroi
Belgique
Joëlle Van Gasse
19, avenue des Alliés
6000 Charleroi
Belgique

Rédactrice en chef : Lydia Magnoni
Secrétaire de rédaction : Thierry Verhoeven
L'ESSENTIEL L'information simple comme bonjour
Les photos et illustrations sont la propriété exclusive de leurs auteurs respectifs © Tous droits réservés.
Journalessentiel 2022 .
Squelette et Graphisme par Banlieues asbl

L'Essentiel est une production de la FUNOC.


L'Essentiel est réalisé avec l'appui du SAJ, dans le respect des droits d'auteur.


Avec le soutien de