Noir, blanc et en couleurs


Le 3 juin 2020 | Mise en ligne : Lydia Magnoni
Auteur : Lydia Magnoni
|  1 messages

Il y a quelques jours, on a vu circuler en Belgique un train, tagué avec les mots suivants : " Please, I can’t breathe ", (« S’il vous plaît, je ne peux pas respirer »). Ce tag tag dessin qui se rapproche de l’écriture voulait protester contre les violences raciales aux Etats Unis. Il reprenait les mots de Georges Floyd, un homme noir américain, victime de violences policières aux Etats-Unis, la semaine dernière.


Version imprimable de cet article Version imprimable Réagir

25 mai. Minneapolis, une ville du Minnesota, au Nord des Etats-Unis. Georges Floyd, un afro-américain de 46 ans est interpellé par la police. Derek Chauvin, le policier blanc qui l’interpelle, le maintient au sol. George Floyd ne résiste pas mais le policier presse le genou sur son cou. Et malgré les protestations des témoins qui filment la scène, malgré les supplications de Georges Floyd, Chauvin maintient son genou appuyé pendant huit minutes. Jusqu’à l’asphyxie. « S’il vous plaît, je ne peux pas respirer » (Please, i can’t breathe) sont les derniers mots de George Floyd, juste avant qu’il ne perde connaissance et ne décède.

De violentes émeutes ont éclaté dans plusieurs villes des Etats-Unis. Et partout dans le monde, on a réagi à la mort de George Floyd, symbole symbole Personne ou chose qui représente bien un sentiment, une idée, qui sert d’exemple de la violence policière et du racisme aux Etats-Unis.

En Belgique , cette protestation a notamment pris la forme d’un tag tag dessin qui se rapproche de l’écriture sur un train de la SNCB. Ce tag reprenait les derniers mots de l’homme tué. Mais malgré le soutien d’une pétition, ces mots seront bientôt effacés. La SNCB, a en effet décidé d’effacer le tag illégal et de poursuivre ses auteurs. Dommage pour le symbole. Le train tagué continue à circuler sur les réseaux sociaux. Heureusement pour l’hommage hommage geste de respect et la protestation.

Voir aussi notre cahier En noir et blanc


Auteur : Lydia Magnoni
Version imprimable de cet article Version imprimable Réagir

Vos commentaires

  • Béatrice Durand

    Le 19 juin à 13:10

    Bonjour chers membres du forum.
    Les rituels de retour affectif du Maître Comlan Amangnon sont très efficaces.Ils m’ont permis de retrouver l’affection de mon mari qui était bien décidé à emménager tout seul.Je dois reconnaître que je suis restée bouche bée au vu de ce retour d’amour,le résultat m’enchante.Toute ma reconnaissance au Maître Comlan Amangnon. Il m’a même mis en contact avec des gens qui ont confirmé que son travail fonctionne avant que je ne m’engage avec lui.C’est un homme de confiance.Je profite de ce canal pour exhorter toute personne se retrouvant dans la même situation à le contacter
    Ses coordonnées sont :
    adresse e-mail : contact.maitreamangnon@yahoo.com
    son téléphone : +229 97788791 (whatsApp)

    Merci de m’avoir lu et prenez soin de vous (respectez les gestes barrières)

    Répondre à ce message

Un message ?


Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sondage


A l’école, on n’apprend pas assez l’histoire de la colonisation du Congo belge

Newsletter

Restez informé, inscrivez-vous à notre newsletter, c'est gratuit et utile !

Facebook

L'Essentiel

Editeur responsable

19, Avenue des Alliés
6000 Charleroi
Belgique
Joëlle Van Gasse
19, avenue des Alliés
6000 Charleroi
Belgique

Rédactrice en chef : Lydia Magnoni
Secrétaire de rédaction : Thierry Verhoeven
L'ESSENTIEL L'information simple comme bonjour
Les photos et illustrations sont la propriété exclusive de leurs auteurs respectifs © Tous droits réservés.
Journalessentiel 2020 .
Squelette et Graphisme par Banlieues asbl

L'Essentiel est une production de la FUNOC.


L'Essentiel est réalisé avec l'appui du SAJ, dans le respect des droits d'auteur.


Avec le soutien de