Portfolio Karlcity

Le 9 mai 2020 publié dans Articles Lydia Magnoni, Lydia Magnoni

Welcome to Karl City, une pièce de théâtre où le spectateur visite un monde parfait. Au fur et à mesure de la visite, le spectateur découvre la face cachée de ce monde parfait où il n’y a plus de libertés. Et ce spectateur va-t-il se révolter ? Quelques photos de la visite d’un groupe de stagiaires en formation. Pour plus d’informations, lisez notre article Welcome to Karl City.


Version imprimable de cet article Version imprimable Réagir

Grande journée Portes ouvertes à Karl City, ville présentée comme un modèle de sécurité et de bien-être.... Les spectateurs sont accueillis, sur la place publique, par une délégation de responsables. Ils vont être guidés tout au long de la visite de la ville. Sourires et empressement faussement sympathiques. Accueil faussement chaleureux.

La visite commence. Dans l'épicerie bar-tabac, les spectateurs font connaissance avec Madame Martinet qui tient la boutique avec son fils depuis la disparition de son mari. Elle y vendait des confitures artisanales. Mais les produits qu'elle vend doivent désormais tous être certifiés par le gouvernement de Karl City. Première fausse note dans ce monde soi-disant parfait.

Les spectateurs découvrent ensuite la maison du tailleur. Une entreprise dans la famille depuis quatre générations. Quatre générations d'artistes...

Le tailleur actuel est, lui aussi, un artiste. Pourtant, il ne fabrique que des uniformes. Sa créativité est bridée par des normes très strictes décidées par l'état. Le malaise s'installe peu à peu chez les spectateurs. La tour de contrôle, le gouvernement de Karl City décide vraiment de tout.

Un des stewards, faussement sympathique est relié aux ordres des responsables de Karl City par son oreillette. Justement, il reçoit un appel de la tour de contrôle pour un problème urgent. Il laisse les spectateurs seuls et sans surveillance. Tournant de la visite. Les spectateurs vont découvrir la face cachée de ce monde parfait.

Les spectateurs assistent ensuite à une séance de l'Académia, l'académie de la bonne pensée et de la pensée unique. Ils sont invités à applaudir les décisions les plus absurdes. Ils sont amenés à se soumettre à la loi. A quel moment vont-ils s'y opposer ? Et comment ?

En l'absence des stewards, les spectateurs sont appelés par des résistants. Ils en découvrent la cache Sous la lumière rouge, deux frères témoignent : ils sont recherchés par l'état et obligés de se cacher avec l'aide de certains habitants . Ils sont recherchés simplement parce qu'ils n'étaient pas d'accord avec les recommandations du gouvernement. Et parce qu'ils ont voulu dénoncer la dictacture par des campagnes d'affichage. Dans cette cache des résistants, les spectateurs découvrent la réalité de Karl city... La perfection de Karl City n'est qu'apparente. Le malaise devient plus profond.

Après le spectacle interactif, c'est l'échange final. L'équipe recueille les impressions et réflexions des spectateurs et débat avec eux.

L'équipe inscrit son spectacle interactif dans les activités du Village de la Démocratie. Car montrer les coulisses des dictatures, en démonter le processus de création, c'est faire avancer la démocratie.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sondage


A l’école, on n’apprend pas assez l’histoire de la colonisation du Congo belge

Newsletter

Restez informé, inscrivez-vous à notre newsletter, c'est gratuit et utile !

Facebook

L'Essentiel

Editeur responsable

19, Avenue des Alliés
6000 Charleroi
Belgique
Joëlle Van Gasse
19, avenue des Alliés
6000 Charleroi
Belgique

Rédactrice en chef : Lydia Magnoni
Secrétaire de rédaction : Thierry Verhoeven
L'ESSENTIEL L'information simple comme bonjour
Les photos et illustrations sont la propriété exclusive de leurs auteurs respectifs © Tous droits réservés.
Journalessentiel 2020 .
Squelette et Graphisme par Banlieues asbl

L'Essentiel est une production de la FUNOC.


L'Essentiel est réalisé avec l'appui du SAJ, dans le respect des droits d'auteur.


Avec le soutien de