Racisme et violences policières : 2 autres virus


Le 12 juin 2020 | Mise en ligne : Thierry Verhoeven
Auteur : Thierry Verhoeven

George Floyd a été assassiné le 25 mai par un policier. De nombreux manifestants ont défilé pour protester aux États-Unis et dans le monde. George Floyd était un Afro-Américain. Sa mort devient le symbole symbole Personne ou chose qui représente bien un sentiment, une idée, qui sert d’exemple des violences policières et du racisme. Deux choses que de plus en plus de citoyens dénoncent aujourd’hui. Un slogan slogan phrase courte et frappante pour défendre une idée, une opinion. des manifestations : "Black lives matter" en anglais, traduction : "la vie des noirs compte".


Version imprimable de cet article Version imprimable Réagir

Le 25 mai, dans une ville des États-Unis, Georges Floyd, un Afro-Américain de 46 ans est contrôlé par la police. Derek Chauvin, policier blanc, arrête Georges Floyd et le plaque au sol. George Floyd ne résiste pas, mais le policier presse le genou sur son cou. Le policier maintient son genou appuyé pendant plus de 8 minutes. Georges Floyd meurt asphyxié.

Floyd, un symbole symbole Personne ou chose qui représente bien un sentiment, une idée, qui sert d’exemple

Depuis la mort de Georges Floyd, il y a de nombreuses manifestations dans le monde contre le racisme et contre les violences policières. Aux États-Unis, des dizaines de milliers de personnes ont manifesté dans plus de 140 villes. Il y a eu aussi des manifestations dans beaucoup d’autres pays : en Italie, au Royaume-Uni, en Allemagne, au Canada, en Nouvelle-Zélande, en Irlande, en Austalie, en Tunisie, en France, en Belgique… Beaucoup de manifestations étaient pourtant interdites à cause des mesures prises contre la maladie du coronavirus. Un peu partout dans le monde, le slogan slogan phrase courte et frappante pour défendre une idée, une opinion. des manifestants était en anglais : « Black lives matter » ; en français : « la vie des noirs compte ».

En Belgique, le Congo

En Belgique, il y a eu le 7 juin plus de 10 000 manifestants devant le palais de justice de Bruxelles contre le racisme et les violences policières. Et particularité belge, une statue de Léopold II a été vandalisée et couverte de peinture. Léopold II a été roi des Belges de 1865 à 1909. Léopold II a colonisé le Congo et exploité les richesses du pays de 1879 à 1960. La colonisation et l’exploitation des richesses du Congo ont provoqué la mort de millions de noirs. De plus en plus de citoyens demandent que l’on enseigne dans les écoles la vraie histoire de la colonisation belge au Congo. Pour de plus en plus de citoyens, il y a encore aujourd’hui trop de racisme et de discriminations discriminations le fait de traiter différemment (le plus souvent plus mal) quelqu’un ou un groupe de personnes par rapport aux autres personnes ou au reste de la collectivité. en Belgique.

En France, Adama

En France, la mort de Georges Floyd a réveillé le souvenir de la mort d’un jeune français d’origine africaine Adama Traoré. En juillet 2016, Adama Traoré est mort dans un commissariat 2 heures après avoir été arrêté par la police. Aujourd’hui, on ne connaît pas encore la vérité sur la mort d’Adama Traoré. 20 000 personnes selon les chiffres de la police ont manifesté à Paris le 2 juin pour réclamer « justice pour Adama ». Adama Traoré est devenu le symbole du racisme et des violences policières en France.
On remarque que dans toutes ces manifestations, il y a beaucoup de jeunes. Des jeunes qui manifestent parfois pour la première fois de leur vie. En France, certains disent que de plus en plus la « génération climat » est une « génération Adama ». Autrement dit, les jeunes qui luttent contre le réchauffement climatique luttent aussi contre le racisme et les violences policières.


Auteur : Thierry Verhoeven
Version imprimable de cet article Version imprimable Réagir

Un message ?


Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sondage


A l’école, on n’apprend pas assez l’histoire de la colonisation du Congo belge

Newsletter

Restez informé, inscrivez-vous à notre newsletter, c'est gratuit et utile !

Facebook

L'Essentiel

Editeur responsable

19, Avenue des Alliés
6000 Charleroi
Belgique
Joëlle Van Gasse
19, avenue des Alliés
6000 Charleroi
Belgique

Rédactrice en chef : Lydia Magnoni
Secrétaire de rédaction : Thierry Verhoeven
L'ESSENTIEL L'information simple comme bonjour
Les photos et illustrations sont la propriété exclusive de leurs auteurs respectifs © Tous droits réservés.
Journalessentiel 2020 .
Squelette et Graphisme par Banlieues asbl

L'Essentiel est une production de la FUNOC.


L'Essentiel est réalisé avec l'appui du SAJ, dans le respect des droits d'auteur.


Avec le soutien de