Fracture numérique, quelques chiffres


Sans surprise quand on a moins d'argent ou quand on a moins de diplômes, on utilise moins internet. Et les plus âgés utilisent moins internet que les jeunes. Ce sont quelques réalités de ce que l'on appelle la fracture numérique.

Version imprimable de cet article Version imprimable Réagir

N’oubliez pas de répondre au vrai ou faux en bas d’article

Des personnes savent utiliser internet pour se faciliter la vie, d’autres personnes ne savent pas le faire. Cette inégalité s’appelle la fracture numérique fracture numérique Inégalités sociales quant à l’utilisation d’ internet . Elle a beaucoup de causes et a beaucoup de conséquences. Voici 3 causes directes de cette fracture numérique.

Quand on a moins d’argent, on est moins connecté

On voit qu’en 2019, presque 3 ménages sur 10 à faible revenu (29%) n’ont pas de connexion internet chez eux. Cela représente près de 500 000 ménages en Belgique.
Et on voit par contre que seulement 1% des ménages aux revenus les plus élevés ne possèdent pas de connexion internet à domicile.
Et c’est la même tendance pour la connexion à haut débit. Presque un tiers des ménages à faible revenu (32%) n’en a pas. Alors que c’est seulement 2 % des ménages aux revenus les plus élevés.
Un petit signe encourageant : entre 2015 et 2019, l’écart selon le niveau de revenu des ménages a diminué de 10 %.
JPEG - 32 ko

Source : Statbel, calculs CIRTES

Quand on a moins de diplômes, on est moins connecté

On voit que les moins diplômés utilisent moins internet que les plus diplômés : 21% des moins diplômés n’utilisent pas internet, contre à peine 1% des plus diplômés.
JPEG - 50.5 ko

Source : Statbel, calculs CIRTES

Quand on est plus âgé, on est moins connecté

On voit que les plus âgés utilisent moins internet que les plus jeunes : 21% des 55 à 74 ans, soit environ 735 000 personnes en Belgique, n’utilisent pas internet. Et 28% des 65 à 74 ans, n’ont jamais utilisé internet. Par contre, même pas 4% des 25-54 ans n’utilisent pas internet. Ces tendances sont plus accentuées en Wallonie qu’en Flandre.
JPEG - 36.9 ko

Source : Statbel, calculs CIRTES

Ces tableaux sont extraits du "Baromètre de l’inclusion inclusion participation à la vie sociale comme les autres citoyens, le contraire d’exclusion numérique 2020". Cette étude a été faite par la Fondation Roi Baudouin et 2 universités ( Vrije Universiteit Brussel et l’Université catholique de Louvain). Cette publication peut être téléchargée gratuitement sur le site de la Fondation Roi Baudouin, cliquer ici.

-1. La fracture numérique, c’est le fait que certains réussissent à utiliser internet pour se faciliter la vie, et d’autres personnes n’y arrivent pas



-2. En 2019, en Belgique, presque 3 ménages à faible revenu sur 10 n’avaient pas de connexion internet chez eux.



-3. Une des causes de la fracture numérique est le manque d’argent



-4. Plus on a fait de hautes études, moins on utilise internet



-5. 1% des moins diplômés n’utilisent pas internet



-6. Quand on est plus âgé, on est plus connecté



-7. En Belgique, 28% des personnes entre 65 et 74 ans, n’ont jamais utilisé internet



-8. En Belgique, 21% des personnes entre 25 et 54 ans n’utilisent pas internet



-9. Les tableaux présentés dans cet article sont extraits du Baromètre de l’inclusion inclusion participation à la vie sociale comme les autres citoyens, le contraire d’exclusion numérique 2020



-10. Le Baromètre de l’inclusion numérique 2020 est une étude réalisée par la Fondation Roi Baudouin, la Vrije Universiteit Brussel et l’Université catholique de Louvain





Auteur : Thierry Verhoeven
Version imprimable de cet article Version imprimable Réagir

Un message ?


Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sondage


Pour vous internet, c’est plutôt

Clôture du précédent sondage "Pour vous, la pandémie c’est avant tout", pour voir l'analyse cliquez ici

Newsletter

Restez informé, inscrivez-vous à notre newsletter, c'est gratuit et utile !

Facebook

L'Essentiel

Editeur responsable

19, Avenue des Alliés
6000 Charleroi
Belgique
Joëlle Van Gasse
19, avenue des Alliés
6000 Charleroi
Belgique

Rédactrice en chef : Lydia Magnoni
Secrétaire de rédaction : Thierry Verhoeven
L'ESSENTIEL L'information simple comme bonjour
Les photos et illustrations sont la propriété exclusive de leurs auteurs respectifs © Tous droits réservés.
Journalessentiel 2021 .
Squelette et Graphisme par Banlieues asbl

L'Essentiel est une production de la FUNOC.


L'Essentiel est réalisé avec l'appui du SAJ, dans le respect des droits d'auteur.


Avec le soutien de