Posté dans : Un thème, dix mots pour la Semaine de la Langue française

2 mars 2011, 00:00
Article : Un thème, dix mots pour la Semaine de la Langue française 18 mars 2012 12:36, par José Mangano

Tu paralyses les mots ou
les mots te paralysent ?

La peur des mots,
ils nous laissent pantois
pleines de joies,
ils se connectent aux souvenirs, à l’imaginaire,
les mots te torturent l’esprit,
il en faut un seul pour t’envahir et te maîtriser.
Une arme redoutable
qui peut te rendre la vie agréable,
te contrarier ou t’approuver, faire de toi un esclave
ou le maître, tout se joue dans une lettre ;
bonheur ou horreur, vitalité ou bestialité.
L’emprise est subjective,
mémoriale, sortis à peine de la bouche
à toute vitesse voyagent les mots,
à toute vitesse choisissent une direction.
Gare aux oreilles qui les laissent rentrer,
tel un fantôme dans un palais
et surtout les mots de la liberté ou de la vérité.
Comme un poignard sur le dos, pénètrent les mots,
tout en silence ou tout en douceur
on les murmures aux oreilles du bonheur
et c’est le cerveau qui les dirigent ;
je l’accepte ou je les négliges !
C’est le paradoxe du destin,
l’embrouille du conteur qui n’en sort pas vainqueur
d’avoir exprimé toute la fantaisie d’autrui.
Même après la mort de celui qui les a composés,
l’écho retentit comme une cloche au creux de ton oreille,
et dit d’une façon ou d’une autre, ce n’est pas pareil,
mais plus fort qu’un ouragan ou l’explosion d’un volcan.
Combien de fois on cherche protection de leurs sévérités face à face
sur les chemins de la race
ou dans un milieu décevant.
Cultivés à l’abris de chaque nom,
ou sur la chansonnette,
un souvenir qui te guette,
une larme qui coule, ton coeur qui regrette.
Dans la solitude de la nuit, dans la vie qui se termine
même quand on ne les prononces pas on les interprètes, parfois c’est à
se taper la tête,
pourvu qu’ils ne t’accrochent pas en passant.
Avec persuasion ils n’ont rien de bon,
soumis à leurs volonté ils se plaisent ils te déplaisent,
à se mordre les doigts quand on les a prononcés rien qu’une fois ; on a
beau mettre des barrières, ils sortent par d’autres clairières et
pourtant nous vivons ensemble
par des temps humides ou secs, sous le soleil ou sous la pluie ; mon
voisin a dit, depuis j’ai des soucis.
Mais pourquoi les écouter quand ils arrivent maladroitement ? Ai-je le
choix devant l’ampleur de la voix qui les conduits ?
Ou quand le chef l’a dit !
Dans la prière ils sont dans une bonne atmosphère,
mais sur les bancs de la misère peut-on encore croire
au mystère !
Par moment tu es envahit,
ils rendent triste l’un et joyeux l’autre
selon le coeur qui les transportent ;
mais bordel, puis-je avoir la paix ?
Ils s’accrochent avec de la glue à mes pensées,
couchés dans mon lit je pleure et je ris pour ce que je dis ou que je
n’ai pas dis. Perdu à jamais ils vont du meilleur au pire et pour
terminé, s’il y a une fin, je ne vais pas les prononcer car ils se
suivent de l’Afrique jusqu’à la banquise, rien que pour des bêtises.
Arrêtez, je vous en prie, de prononcer les non dis,
j’ai mis du papier collant sur ma bouche, mais ma pensée a pris la
relève, si cela ce n’est pas la misère, comment alors arrêter ce
calvaire ?
Ciao
Punto e basta.

Répondre au commentaire ci-dessus


Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sondage


Pour vous internet, c’est plutôt

Clôture du précédent sondage "Pour vous, la pandémie c’est avant tout", pour voir l'analyse cliquez ici

Newsletter

Restez informé, inscrivez-vous à notre newsletter, c'est gratuit et utile !

Facebook

L'Essentiel

Editeur responsable

19, Avenue des Alliés
6000 Charleroi
Belgique
Joëlle Van Gasse
19, avenue des Alliés
6000 Charleroi
Belgique

Rédactrice en chef : Lydia Magnoni
Secrétaire de rédaction : Thierry Verhoeven
L'ESSENTIEL L'information simple comme bonjour
Les photos et illustrations sont la propriété exclusive de leurs auteurs respectifs © Tous droits réservés.
Journalessentiel 2021 .
Squelette et Graphisme par Banlieues asbl

L'Essentiel est une production de la FUNOC.


L'Essentiel est réalisé avec l'appui du SAJ, dans le respect des droits d'auteur.


Avec le soutien de