Forums du Journal-Essentiel 5749 Messages

Derniers messages postés :


Vos commentaires

  • élodie

    Le 21 février 2005 à 17:34

    FUMER TUE

    Répondre à ce message

  • vanessa

    Le 21 février 2005 à 17:34

    je suis d’accord sur le fait que les homosexuels puissent adopter un enfant. Pourquoi n’en auraient-ils pas le droit ?
    Il ne faut pas oublier qu’avant même d’être homme ou femme, nous sommes des êtres humains qui avons besoin de donner notre amour à quelqu’un qui en a besoin. Cependant, cette adoption n’influencerait-elle pas les choix amoureux du futur homme ?

    Répondre à ce message

  • Une binchoise

    Le 21 février 2005 à 17:34

    Le carnaval de Binche est l’un des plus beau carnaval au monde. Et son entrée dans l’UNESCO en est la preuve.
    Tout y est. Ambiance, folie, hamburgers, ...
    Quant à l’endroit à déconseillé sûrement pas la taverne binchoise.
    Le personnel est super sympa, l’ambiance y est assurée. La preuve, des files d’attente devant la taverne. Bien sûr quand on veut de la musique de "tatayoyo", c’est ailleurs qu’il faut aller.

    Répondre à ce message

  • Alain de RhodeAnonymous

    Le 21 février 2005 à 17:34

    Je suis tout à fait d’accord sur les méfaits de la cigarette.
    Il me faut cependant nuancer l’interdiction de fumer dans les lieux publics :
    Travaillant comme pianiste dans le secteur horeca, je serais plus favorable à une séparation plus accentuée entre les zones fumeurs et non fumeurs. Mais je vous fais part de mon inquiétude quant à l’interdiction totale de fumer dans les restaurants et cafés en général. Le secteur horeca ne souffre-t-il pas déjà suffisamment de contraintes taxatoires, de la peur que les clients ont d’y consommer de l’alcool de peur de se faire contrôler sur le chemin du retour que pour imposer à ces mêmes clients l’interdiction de fumer ?
    Dans la majorité des endroits où je travaille, force nous est de déplorer la présence de 95 pc de fumeurs. Je crains, dès lors une baisse significative de la fréquentation de ces établissements à cause de cette simple interdiction, ce qui signifierait tout simplement la perte de mon emploi dans ce secteur.
    Et il en ira de même pour tout le personnel de ces lieux qui risquent aussi de se trouver à plus ou moins long terme sans emploi.

    Réflexion d’une personne directement concernée.

    Répondre à ce message

  • Jean-Pierre

    Le 21 février 2005 à 17:34

    Mais pourquoi n’en parle-t-on pas plus dans les journaux ? J’espère qu’aujourd’hui, l’enquête est menée...

    Répondre à ce message

  • mary.po@voila.fr

    Le 21 février 2005 à 17:34

    j’ai pour projet de faire un exposé sur une fontaine créée par boucq pour lille2004, devant la gare sncf. elle a helas deja été retirée. si vous avez des documents la concernant ca me ferai tres plaisir que vs me les envoyer, ce qui me permettrais de completter mon dossier. merci d’avance.
    marie
    mary.po@voila.fr

    Répondre à ce message

  • Fabienne P. (Nivelles)

    Le 21 février 2005 à 17:34

    Je travaille dans une école. Plusieurs de mes collègues sont "machos" et râlent quant aux "privilèges" dont bénficieraient les femmes. Alors quelle vision de l’égalité donnent-ils aux élèves ? Ils devraient suivre une formation avec ce manuel avant la nouvelle rentrée de septembre.

    Répondre à ce message

  • Virginie

    Le 21 février 2005 à 17:34

    Je trouve que c’est pas normal de n’accepter des gens que pour des raisons soi disant valable comme si les raisons éconnomiques ne l’étaient pas.Il est vrai qu’en Europe oxidentale et en France,en particulier,nous n’avons pas à lutter chaque jour pour trouver de quoi nous nourrir, de quoi nous loger,ou nous habiller.C’est devenu tellement normal que nous n’y faisons même plus attention.Notre point de vue est devenu totalement déshumanisé,quand nous voyons dans les médias,par exemple,qu’un bateau qui contenait plusieurs centaines de réfugiés,transportés dans des conditions abominables,a coulé faisant plus de 300 victimes,nous n’y prettons même plus attention.Mais pour en arriver à s’expatrier soi même, il faut vraiment être dans uncas extrème !ce sont des êtres humains,même si beaucoup semblent l’oublier.Ils nous ressemblent,ils ont des familles,des enfants.Tout ça pour protéger notre petit confort.Je ne trouve pas ça logique.

    Répondre à ce message

  • Franca

    Le 21 février 2005 à 17:34

    Dysfonctionnements ?

    Il me semble qu’en Belgique il y a pas mal de dysfonctionnements.
    L’affaire de "tueurs du Brabant wallon", l’affaire Cools. La justice a mis beaucoup de temps, trop de temps à avancer. Je suis assez d’accord avec le fait que la justice doit se rendre "à froid", càd quelques années après les faits. Mais il ne faut pas exagérer.

    Répondre à ce message

  • encore une binchoise qui participe depuis 20 ans au carnaval

    Le 21 février 2005 à 17:34

    en lisant vos commentaires, je suis tout à fait contre le fait que vous déconseillez la taverne binchoise comme endroit. pour moi, c’est bien le seul et l’unique lieu à recommander ! que se soit pour l’ambiance mais aussi pour le personnel trop sympa ! si vous voulez des preuves allez sur le site www.newsound.fr.nr............... parole d’une binchoise plus que trentenaire !

    Répondre à ce message

Sondage


Pour vous internet, c’est plutôt

Clôture du précédent sondage "Pour vous, la pandémie c’est avant tout", pour voir l'analyse cliquez ici

Newsletter

Restez informé, inscrivez-vous à notre newsletter, c'est gratuit et utile !

Facebook

L'Essentiel

Editeur responsable

19, Avenue des Alliés
6000 Charleroi
Belgique
Joëlle Van Gasse
19, avenue des Alliés
6000 Charleroi
Belgique

Rédactrice en chef : Lydia Magnoni
Secrétaire de rédaction : Thierry Verhoeven
L'ESSENTIEL L'information simple comme bonjour
Les photos et illustrations sont la propriété exclusive de leurs auteurs respectifs © Tous droits réservés.
Journalessentiel 2021 .
Squelette et Graphisme par Banlieues asbl

L'Essentiel est une production de la FUNOC.


L'Essentiel est réalisé avec l'appui du SAJ, dans le respect des droits d'auteur.


Avec le soutien de